Madagascar: JOI 2019 - Un plan B à Rs 605 millions

Le ministre Toussaint a visité mercredi les sites qui abriteront les prochains Jeux des îles de l'océan Indien.

«Les travaux vont bon train», se réjouit le ministre de la Jeunesse et des sports, Stephan Toussaint. Dans l'après-midi du mercredi 5 décembre, ce dernier, le président du COJI, Jean-Pierre Sauzier, et leurs proches

collaborateurs ont effectué une visite des principales infrastructures sportives qui abriteront les prochains Jeux des îles de l'océan Indien (JIOI).

Une enveloppe de Rs 605 millions sera nécessaire afin de remettre en état ces sites. Nommément, le complexe sportif de Vacoas, le stade George V, le centre national de badminton à Rose-Hill, le complexe sportif à Beau-Bassin (piscine, dojo et centre de tennis de table) et le stade d'athlétisme de Bambous. À savoir que le complexe sportif de Côte-d'Or, qui devait initialement abriter les JIOI, coûtera, lui,

Rs 3,9 milliards (390 milliard, soit Rs 700 millions de plus (70 000 mique le montant prévu au départ.

Stephan Toussaint est confiant que les travaux de rénovation seront prêts à temps pour accueillir la

10e édition des JIOI prévue du 19 au 28 juillet 2019. «Les travaux sont faits selon les recommandations établies au départ. Nous terminerons dans les temps.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.