8 Décembre 2018

Ile Maurice: Beau-Bassin-Rose-Hill - Une motion pour l'utilisation du «Kréol» obtient la majorité

Huit conseillers ont voté pour, alors que quatre élus s'y sont opposés. Deux autres ont préféré s'abstenir. La motion d'Armand Hungley - conseiller du Muvman liberater et élu en tête de liste dans le ward 1 - pour permettre aux élus locaux de s'exprimer en créole lors des réunions de la municipalité de Beau-Bassin-Rose-Hill a eu le soutien d'une majorité des élus. Parmi eux, on note ceux du Parti mauricien social-démocrate et trois du Mouvement socialiste militant.

Cette motion avait été présentée lors de la réunion municipale du 30 novembre. Tandis que le gouvernement s'est montré contre l'introduction de la langue créole au Parlement, les élus locaux en ont donné l'exemple. Toutefois, il est peu probable que l'utilisation de la langue créole à la mairie devienne une réalité. Il nous revient que peu après le vote, le secrétaire de la ville, Vineshsing Seeparsad, a déclaré aux conseillers qu'il devra chercher l'avis du ministère des Collectivités locales au préalable en raison de la loi qui stipule que les élus doivent s'exprimer en anglais ou en français. Sollicité pour une réaction, Armand Hungley explique son geste. «Je crois dans notre langue maternelle.

C'est la langue de tous les Mauriciens. J'ai fait un pas. C'est maintenant aux décideurs de prendre la décision qui s'impose. Comme nous vivons dans une démocratie, j'ai osé aller de l'avant avec cette motion.» De son côté, le maire Ken Fong n'a pas soutenu la motion. «Je ne suis pas contre l'utilisation de la langue créole, mais je me suis basé sur ce que dit la loi pour prendre une décision.»

Ile Maurice

Hausse des prix - Lait et boissons plus chers, le porte-monnaie s'inquiète

Soupe à la grimace en vue. Depuis vendredi, certaines marques de lait en poudre coûtent plus cher. La… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.