Congo-Brazzaville: Le SIDA ne se transmet pas que par les rapports sexuels !

Il va sans dire qu'en plus des rapports non protégés qui sont d'ultimes moments de contamination par le VIH/sida , il y a aussi d'autres causes dont on n'en parle peu et qui semblent ignorées par le commun des mortels. Non, le sida n'est toujours pas, comme pensent certains, lié à la débauche sexuelle. Il ne devrait plus être la « maladie de la honte » car, de nombreuses causes « muettes » peuvent également l'occasionner.

Cependant, dans des campagnes, focus et conférences-débats sur cette pathologie, les experts de la question, en stigmatisant les causes, ont plus tendance à survoler d'autres en dehors de celle connue de tous, c'est-à-dire des rapports sexuels non protégés. Pourtant, rien ne dit que dans le pourcentage de près de cent mille personnes vivant avec le virus au Congo, toutes ont été contaminées par des rapports non protégés. L'usage du préservatif, l'abstinence et la fidélité sont une bonne chose mais s'il n'y a que ce discours qui revient tous les temps et à toutes les circonstances, le risque est grand d'oublier volontairement d'autres causes de contamination encore plus dangereuses.

Nous pouvons citer pêle-mêle les salons de coiffure femmes et hommes dans lesquels, les instruments métalliques vont d'un client à un autre sans être stérilisés; les salons de manucure et de pédicure au sein desquels les ongles et orteils peuvent être traités et manipulés à souhait avec une seule paire de ciseaux ; dans les restaurants de fortune où les serviettes sont utilisées par certains clients qui ont des micro-lésions sur des mains; etc.

Alors tout ceci, c'est pour dire que la voie sexuelle non protégée ne saurait plus être à l'heure actuelle la cause la plus indiquée de la contamination de la maladie du VIH/sida. Allez-y comprendre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Vih-Sida and Mst

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.