8 Décembre 2018

Tunisie: La société civile pousse un énième cri d'alarme !

Car il n'est pas question uniquement de démanteler les unités polluantes du Groupe chimique.

Il faut également que le site dans lequel elles vont être implantées réponde aux normes en vigueur en matière de propreté et de respect de l'environnement. L'annonce du lieu aurait dû être faite en décembre 2017. Un an après, que dalle. La société civile reproche notamment au gouvernement de s'être limité aux promesses et à la déclaration d'intention sans chercher à mettre en œuvre le calendrier issu de l'accord qui a été conclu. Aujourd'hui, les citoyens qui ont lancé la campagne stop pollution exigent du gouvernement qu'il leur garantisse que non seulement les unités polluantes soient démantelées mais que le budget nécessaire à ce démantèlement, à savoir cinq milliards de dinars, soit bientôt débloqué pour réaliser cette opération.

L'une des revendications de cette campagne est que le site choisi réponde, par ailleurs, aux normes en matière de préservation de l'environnement. Afin de faire bouger les choses, la société civile a décidé d'organiser hier un sit-in de protestation devant le Théâtre municipal afin de faire entendre leur voix. Le message est clair : cette mobilisation sera le point de départ de plusieurs autres actions de lutte et de manifestation si leurs revendications ne sont pas entendues.

Tunisie

CAN 2019 - Le Burundi rêve plus grand

Qualifié pour sa première phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations, le Burundi rêve d'une… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.