Togo: Le gouvernement acte la privatisation partielle

8 Décembre 2018

Le gouvernement a annoncé le lancement du processus de privatisation partielle du Groupe public Togocom.

Un appel d'offres international sera lancé pour le choix d'un partenaire à la fin du mois de mars 2018, indique-t-on de source officielle.

L'ouverture du capital préservera cependant les intérêts de l'Etat.

L'annonce de cette privatisation a été annoncée en octobre dernier, en même temps que celle de deux banques.

Togocom est né de la fusion entre Togo Télécom et Togo Cellulaire.

Les deux entités sont les leaders historiques sur le marché du filaire, du mobile et de l'accès à l'internet.

Pour Cina Lawson, la ministre de l'Economie numérique, le déploiement des infrastructures de communications électroniques haut débit fixes (FTTH) et mobiles (4G) requiert des investissements significatifs. Et le Groupe a besoin de s'adosser à des partenaires stratégiques.

Les potentiels investisseurs ne manquent pas. Du côté de la Chine, bien sûr, mais aussi d'Europe ou des Etats-Unis.

Le Groupe est actuellement dirigé par Affoh Atcha-Dédj.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.