Algérie: Dix-neuf religieux catholiques déclarés bienheureux en Algérie

Newly elected Pope Francis I, formerly Cardinal Jorge Mario Bergoglio, Archbishop of Buenos Aires.

La ville d'Oran, en Algérie, a accueilli une première dans un pays musulman ce samedi 8 décembre, dans la chapelle Notre-Dame de Santa-Cruz, dans la grande ville de l'ouest du pays: une cérémonie de béatification de dix-neuf religieux catholiques s'est ouverte à la mi-journée. Ces religieux ont tous été assassinés dans les années 1990, durant la «décennie noire algérienne». Parmi eux, figurent les sept moines du monastère de Tibéhirine ainsi que Mgr Pierre Claverie, évêque d'Oran.

Cette cérémonie se voulait une cérémonie de partage entre chrétiens et musulmans, un mot d'ordre qui avait été répété, vendredi soir, lors la veillée, par les proches des religieux décédés mais aussi par les responsables de l'Eglise d'Algérie.

D'abord parce que les années 1990, ce sont 19 religieux tués mais surtout plus de 200 000 morts, principalement des civils. C'est finalement l'engagement de ces religieux à rester en Algérie, avec les Algériens, malgré les menaces que cette cérémonie veut rappeler. C'est aussi le sens du message du ministre algérien des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, présent ce samedi, dans l'église de Santa Cruz.

La mosquée d'Oran, ce samedi matin, s'est également associée à la célébration. Dans le public, des religieux qui étaient présents à Tibéhirine le soir de l'enlèvement des moines et les familles de ceux qui sont décédés, des membres de l'église, des officiels algériens, une délégation du Vatican ainsi que le secrétaire d'Etat français aux Affaires étrangères. Et aussi et surtout beaucoup d'Algériens.

La cérémonie de béatification, retransmise en direct, se tenait dans l'église de Santa Cruz, en extérieur, sur une colline qui surplombe la ville d'Oran. Quelque 1200 personnes y assistaient.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.