9 Décembre 2018

Togo: L'opposition dénonce la répression lors d'une tentative de manifestation

Photo: Télégramme 228
Manifestation au Togo

Au Togo, le calme est revenu à Lomé, ce dimanche 9 décembre, au lendemain d'une tentative de manifestation réprimée par la police et endeuillée par la mort de deux personnes dont un enfant. La jeune victime a été tuée par balle dans le quartier d'Agoè, dans le nord de la capitale, en marge d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. L'opposition dénonce cette répression.

Lomé s'est réveillée, ce dimanche matin, dans la consternation, au regard des nombreux messages de réprobation qui circulent sur les réseaux sociaux condamnant la mort de ce petit mécanicien, fauché, pas loin de son garage.

« C'est un agent en tenue qui a tiré à bout portant sur lui », confie un proche parent alors que selon le gouvernement, l'enfant a été abattu par des individus descendus d'un véhicule non immatriculé.

La ville est calme, la circulation sur la route nationale N°1 est normale. On y voit, par endroits, les restes de bois brûlé et des parpaings qui jonchent le sol.

Des éléments de l'Unité spéciale d'intervention de la gendarmerie patrouillent en jeep entre le grand contournement et la route nationale N°1, pas loin de laquelle le petit Idrissou Moufidou a trouvé la mort, samedi.

Le chef de file de l'opposition, Jean-Pierre Fabre, a rejeté dans un message écrit, envoyé aux populations à travers la presse de ce matin, les explications du gouvernement sur la répression de samedi.

En savoir plus

Fabre dénonce le silence coupable de la communauté internationale

Deux morts dans les évènements douloureux d'hier Samedi à Lomé et dans plusieurs villes du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.