10 Décembre 2018

Madagascar: Débat télévisé musclé entre Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana

A Madagascar, un débat en forme de règlement de compte opposait les deux candidats à la présidentielle hier soir.

Les deux anciens chefs d'Etat et principaux acteurs de la crise de 2009, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, se sont livrés ce 10 décembre à un premier débat télévisé à moins de deux semaines du second tour de l'élection présidentielle. Les attaques personnelles se sont succédé lors de cette rencontre retransmise à la télévision et à la radio nationale.

Lutte contre l'insécurité, la corruption ou encore développement économique : les deux finalistes de la présidentielle ont bien eu du mal à exposer leur programme sur les différents thèmes proposés par les journalistes.

Dès la première minute du débat, l'ancien chef d'Etat, Marc Ravalomanana, a donné le ton en s'en prenant directement à son adversaire. « Vous étiez le leader du mouvement de 2009 qui a mené au coup d'Etat, a-t-il lancé. A cause de cela, le peuple malgache a été piégé dans le cercle de la pauvreté ».

Une attaque à laquelle Andry Rajoelina n'a pas manqué de répondre. « À chaque fois que je débats avec le président Ravalomana, je suis toujours étonné parce qu'il ne fait que parler du passé, a-t-il répliqué. Ce que le peuple attend de nous deux, c'est ce qu'on va pouvoir apporter au pays pour le sauver. Quels sont nos programmes ? On dirait que le calendrier du président Ravalomanana s'est arrêté en 2009 ».

Remettre le pays sur les rails

Une critique qui n'a pas empêché Marc Ravalomanana de continuer à faire l'inventaire de 2009. « L'insécurité s'est propagée après le coup d'Etat, après 2009, parce qu' à cette époque, toutes sortes d'armes se sont répandues dans tout le pays et on n'a pas pu mettre un terme à ce débordement », a-t-il détaillé.

Tous deux ont promis de remettre le pays sur les rails. Le leader du parti TIM s'est donné cent jours pour éradiquer l'insécurité. « Mes promesses sont tangibles : nous pouvons atteindre l'auto-suffisance en riz en cinq ans », a quant à lui affirmé Andry Rajoelina.

Ce débat s'est tout de même terminé par une poignée de main entre les deux rivaux. Un deuxième face-à-face aura lieu dans une semaine.

Madagascar

Rappel du principe de la légalité

Madagascar est citée en exemple en matière d'élection. Le scrutin présidentiel de 2018 est… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.