10 Décembre 2018

Sénégal: Le pays travaille à améliorer l'environnement des affaires, selon la ministre Khoudia Mbaye

Le Sénégal, à travers son ministère de la Promotion des investissements, des Partenariats et du Développement des téléservices de l'Etat (MPIPDTE), est en train de travailler pour améliorer l'environnement des affaires, en s'adossant sur une feuille de route "consensuel" élaboré lors de la cinquième édition de l'atelier stratégique dudit ministère dont la responsable, Khoudia Mbaye, a dit toute son ambition d'améliorer l'attractivité du Sénégal et de "sécuriser" l'investissement, public comme privé.

"Vous avez entendu le président de la République parler de la jeunesse, de l'économie numérique, d'industrialisation, des projets sur lesquels nous jouerons notre part en terme d'amélioration de l'attractivité", a fait observer Khoudia Mbaye, selon qui, cet atelier stratégique permet de "construire un réel esprit d'équipe, une cohésion ainsi qu'une synergie" autour d'objectifs communs, matérialisés par le Plan de travail annuel (PTA) et les Plans d'actions des différents programmes.

Selon elle, ce genre de rencontres offre aux agents de son ministère et de leurs partenaires stratégiques de se retrouver pour échanger et tirer les enseignements par rapport aux actions passées et celles en cours, et de se conformer à la volonté du gouvernement d'adosser son action aux principes de gestion axée sur les résultats (GAR) suivant les dispositions du cadre harmonisé de gestion des finances publiques de l'UEMOA visant à garantir l'atteinte des objectifs fixés.

Khoudia Mbaye s'est réjouie des "résultats encourageants" obtenus durant l'année 2018, notamment la mise en œuvre du nouveau dispositif législatif et réglementaire des trois Zones économiques spéciales (ZES) ainsi que la création d'environ deux mille emplois, le suivi des travaux en cours du Train express régional (TER) ainsi que toutes les procédures administratives dématérialisées.

"Pour 2018, nous avons franchi des pas qui ont permis de continuer à améliorer l'environnement des affaires avec la réalisation de l'une des actions phares que constitue la mise en œuvre des lois concernant la gouvernance des ZES sur le dispositif d'incitation", a déclaré Khoudia Mbaye qui a annoncé la mise en place d'un programme triennal de la dématérialisation de cent procédures par an, soit trois cent pour les trois prochaines années.

"Pour le Doing business, nous sommes passés de la 140ième place, la dernière fois, à la 141ième. Même si nous nous sommes améliorés et nous nous sommes rapprochés des standards internationaux, nous avons perdu une place. Il est bon de courir, d'aller vite, mais il nous faut être dans le peloton de tête. Mais il faut avoir le courage de faire des réformes, vaincre les résistances et c'est un chantier sur lequel nous allons nous engager dans notre actuelle feuille de route", a promis Mme Mbaye.

La création du ministère de la Promotion des investissements et des Partenariats par décret n° 2013-1269 du 23 septembre 2013, reflète la volonté des plus hautes autorités de "renforcer le dispositif institutionnel de promotion des investissements" et de "créer une nouvelle dynamique de la politique gouvernementale en matière de partenariats public-privé".

L'élargissement des prérogatives de ce département avec le décret n° 2014-849 du 6 juillet 2014 portant répartition des services de l'Etat, lui conférant de nouvelles attributions en matière de téléservices de l'Etat, s'explique par le caractère important de la fonction support que constitue ce secteur dans la mise en œuvre des politiques publiques. Il devient ainsi le ministère de la Promotion des investissements, des Partenariats et du Développement des téléservices de l'Etat.

Fort de ses prérogatives, ce département ministériel s'attèle, à travers ses différentes structures, à assurer la promotion de la destination Sénégal, le développement des partenariats public-privé, le suivi de la mise en œuvre des projets prioritaires déclinés dans le PSE en matière de promotion des investissements privés, et des téléservices de l'Etat et de réalisation de grands travaux structurants.

"Ainsi, conformément aux instructions de Monsieur le Président de la République relatives à la nécessité d'évaluer de façon permanente les actions du gouvernement, le MPIPDTE entend s'inscrire dans cette dynamique par l'organisation chaque année, d'un atelier d'évaluation de ses activités", ont indiqué les responsables de ce département dans un document dont nous avons obtenu copie.

Lors de la première édition tenue en octobre 2014, les travaux avaient été essentiellement orientés autour d'une meilleure compréhension des missions du ministère et d'une meilleure articulation des actions des différentes structures. Les précédentes éditions de 2015, 2016 et 2017 ont permis, de dresser un bilan critique à l'aune des engagements et, missions du ministère, d'identifier les contraintes rencontrées dans la réalisation des activités des structures et de décliner les perspectives de l'année suivante.

Plus particulièrement, celles de 2016 et de 2017 ont été marquées par la tenue de débats d'orientations stratégiques sur des thématiques majeures, à savoir la Stratégie nationale de Promotion des Investissements (SNPI), la politique des Zones économiques spéciales (ZES), le nouveau cadre juridique, règlementaire et institutionnel des Partenariats Public-Privé (PPP), l'autonomisation financière de l'ADIE, le plan actions pour le démarrage des activités dans les ZES, le numérique au service du développement des territoires du Sénégal : enjeux et perspectives.

L'édition 2018 de cet atelier stratégique intervient suite à la mise en œuvre du Plan d'actions prioritaires (PAP) I du PSE (2014-2018) et s'est inscrit dans la même dynamique. Aussi, les thématiques retenues découlent-t-elles de l'analyse diagnostique contenue dans le rapport du PAP II (2019-2023).

Sénégal

CAN 2019 - Pour Aliou Cissé, les Lions ne sont pas favoris

Aliou Cissé n'est pas forcément d'avis avec ceux qui estiment que le Sénégal a un statut de… Plus »

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.