Maroc: L'UE prête à contribuer à créer un climat positif dans le processus onusien

10 Décembre 2018

L'Union européenne (UE) a exprimé, vendredi, sa disposition à "contribuer aux mesures susceptibles de créer un climat positif" dans le processus onusien sur la question du Sahara, après "l'élan" donné à ce propos à l'occasion de la première table-ronde qui a eu lieu, mercredi et jeudi, à Genève.

"La participation de toutes les délégations et l'annonce d'une deuxième réunion au premier trimestre de 2019 montrent que tous les participants se disent prêts à poursuivre leur engagement sous les auspices de l'ONU", affirme l'UE dans une déclaration de son porte-parole, insistant sur l'impératif de "tirer profit de cet élan et de poursuivre activement les discussions dans un esprit de compromis".

La déclaration relève que les discussions de Genève "ont à juste titre mis l'accent sur des questions essentielles telles que la coopération régionale, la création d'emplois, le développement régional, la stabilité et la sécurité ainsi que la jeunesse".

Pour l'UE, la tenue à Genève de la première table ronde au sujet du différend régional sur le Sahara marocain témoigne "des efforts renouvelés, entrepris par le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, et son Envoyé personnel, Horst Köhler", pour résoudre ce différend et réunir les parties et les voisins «dans un esprit d'ouverture et de respect mutuel ».

Pour rappel, l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara avait invité des délégations du Maroc, de l'Algérie, du Polisario et de la Mauritanie à prendre part à une table ronde les 5 et 6 décembre à Genève, conformément à la résolution 2440 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Les délégations ont convenu que l'Envoyé personnel les inviterait à une deuxième table ronde au premier trimestre de 2019, selon le communiqué sanctionnant cette rencontre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.