10 Décembre 2018

Madagascar: Affaire Mbola Rajaonah - « Il y a des charges », selon le DG du Bianco

La célébration de la Journée internationale de la lutte contre la corruption s'est tenue, avant-hier, à Antsirabe.

Accusé d'acharnement par l'avocat de Mbola Rajaonah, Me Eric Rafidison qui a même « remis en question la neutralité du Bianco », le DG de ce dernier, Jean Louis Andriamifidy, de répliquer qu'« il n'y a pas de harcèlement » dans cette affaire. Et de réaffirmer « l'impartialité et le respect de la loi par le Bianco ». Magistrat chevronné de premier grade, le DG du Bianco de soutenir qu'« il y a des charges » contre Mbola Rajaonah. Tout en faisant remarquer que son avocat a le droit de soulever ce qu'il pense être des irrégularités dans la procédure suivie. « Leur appréciation relève de la justice ». Plus précisément du Pôle Anti-Corruption devant lequel, le dossier est prévu d'être déféré le 12 décembre prochain. Comme par hasard, c'est l'anniversaire du candidat soutenu par Mbola Rajaonah.

Nation intègre. C'est ce qu'a déclaré le DG du Bianco, en marge de la célébration de la Journée internationale de la lutte contre la corruption qui s'est tenue avant-hier, à Antsirabe. Une cérémonie placée sous le thème national : « mobilisation de toutes les entités à la lutte contre la corruption, pour un développement humain durable ». Lors de son intervention, il a tenu à préciser que « des élections présidentielles, qui constituent un tournant important dans la vie de la nation malgache, étant porteuses d'espoirs pour tous les citoyens, dont l'espoir d'une nation intègre et probe, entre autres, et au sein duquel règne la bonne gouvernance, pilier d'un développement harmonieux et durable. Mais jusqu'à maintenant, force est de constater que la corruption est encore présente partout et engendre des conséquences néfastes dans la vie économique, sociale et politique de la nation. Durant ces trois dernières années, Madagascar n'a cessé de reculer dans le classement des pays au niveau international par rapport à l'Indice de Perception de la Corruption ».

Recouvrement des avoirs illicites. De son côté, la ministre de la Justice a mis en exergue l'importance des deux projets de loi qui doivent passer à l'Assemblée nationale. Il s'agit notamment du recouvrement des avoirs illicites et de la lutte contre le terrorisme et le blanchiment d'argent. Elle a émis son souhait que ses projets de loi soient adoptés lors de la session ordinaire de l'Assemblée nationale qui se tient actuellement. Dans le cas contraire, a-t-elle souligné, « nous serons dans la liste grise ». Une liste grise de la communauté internationale qui aura probablement des impacts négatifs sur le pays.

Madagascar

Mahazoarivo - Suspense total après la démission du gouvernement Ntsay

Le gouvernement démissionnaire est chargé d'expédier les affaires courantes jusqu'à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.