10 Décembre 2018

Sénégal: Le PM Mahammed B. A. Dionne présente ses condoléances à la famille de- Sidy Lamine Niasse

Après son inhumation à Léona Niassène à Kaolack, vendredi dernier, suite à son rappel à Dieu à Dakar le mardi 4 décembre 2018, la cérémonie religieuse des funérailles de Sidy Lamine Niasse a été organisée avant-hier samedi à son domicile à Sacré-Cœur II à Dakar.

Occasion, pour le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, en présence des membres de la famille, des amis, des représentant de toutes les confréries et familles religieuses, des politiques, de la direction et le personnel du Groupe Walfadjri etc., de rendre un dernier hommage à celui qu'il qualifie d'homme «de synthèse».

Alors que l'absence des autorités lors de son inhumation avait intrigué nombre de Sénégalais, fidèles, talibés et inconditionnels de Sidy Lamine Niasse, le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne a effectué le déplacement, accompagné de quelques ministres, au domicile du défunt PDG du Groupe Walfadjri pour présenter les condoléances du gouvernement.

Il a annoncé qu'à son retour, Macky Sall qui présidait la Journée de l'Elevage à Ranerou (Matam), se déplacera pour présenter ses condoléances à la famille.

«Sidy est un homme de synthèse, je peux le témoigner. En témoignent aussi les personnalités et sensibilités ici présentes: mon grand-frère l'ancien Premier ministre Mamadou Lamine Loum, deux anciens ministres d'Etats, Madické Niang et Habib Sy, toutes les familles religieuses sont ici représentées.

On m'annonce que le porte-parole du Khalife général des mourides, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, est en route. Sidy appartenait à tout le pays, pas seulement à sa famille, il était un homme de synthèse. C'est pourquoi, avec son rappel à Dieu, c'est tout le pays qui a perdu.

Nous vous présentons nos condoléances, au nom du président de la République, de tout le gouvernement, de toutes les Institutions de la République. Nous présentons nos condoléances à tout les Sénégalais.

Il suffit d'un petit recul pour se rendre compte qui Sidy avait terminé sa mission; dès l'instant qu'il a réussi à rassembler et publier une compilation de tous les écrits de son père. Il était un passeur, il a regardé dans le rétroviseur, c'est lui qui a réhabilité Mame Khalifa, le savoir, la connaissance légués par les anciens.

Après avoir terminé avec les anciens, il y a deux événements qui m'ont marqué: la cérémonie de prestation de serment de son fils Cheikh Tidiane Niasse comme avocat à Paris dont il m'a envoyé les photos par WatsApp, et à son retour, quelques jours après, il est venu me voir pour me confier sa fille Salma, une journaliste au journal Le Monde.

J'ai su (par là) que Sidy est quitte avec la connaissance, pour le futur. Ce qu'il a fait pour les anciens, il l'a fait pour le futur. Mon père nous disait: «je ne vous laisserai pas des milliards, mais je vous laisserai avec la connaissance».

Donc votre père a investi quelque chose en vous, la connaissance pour le futur, pour que vous puissiez perpétuer les enseignements qu'il a hérités de son père. C'est ce que nous vous recommandons aussi. Pour le reste, les instruments (biens) qu'il a laissés, tout est poussière et finira par périr, tôt ou tard. Mais, ce qui restera, c'est son enseignement.

Le pays a depuis toujours eu des militants, des démocrates, mais Sidy Lamine c'est quelqu'un qui investit dans la sagesse du pays et le savoir, c'est ce qui m'a le plus marqué chez lui car on discutait de beaucoup de choses.

Aujourd'hui, pour lui rendre hommage, rendons hommage aussi à son rapport avec le savoir, comment il a fait pour parler plusieurs langues, pour avoir de la connaissance et être un intellectuel complet, réhabiliter les savoirs légués par les anciens, investir dans le savoir pour le futur des enfants.

Pour cela, je pense qu'à travers ces actes posés, la compilation des écrits de son père et l'investissement dans le savoir pour le futur, il avait achevé sa mission.

Nous présentons nos condoléances au Groupe Wlafadjri parce que qui dit Sidy Lamine, dit Walfadjri; et qui dit Walfadrji, dit toute la presse sénégalaise.

Et, la presse étant un contre-pouvoir, il est naturel que tous ceux qui se battent pour la démocratie, le pacte social soient renforcés, dans le respect des règles. Dès son retour, le président de la République viendra vous présenter ses condoléances.

Mais, d'ores et déjà, sachez que vous n'êtes pas seuls. Ici, vous êtes entourés des amis de votre père, de vos pères, cousins... Tout ce que vous ne parviendrez pas à obtenir de ces gens là, ce sera de votre faute parce que votre père a investi dans ses relations avec les gens.»

Sénégal

Coupe de la CAF - Le Jaraaf de Dakar plus proche que jamais de la phase des poules

Le Jaraaf de Dakar est à 90mn de la phase des poules de la Coupe de la CAF. Lors du match aller des 16es de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.