10 Décembre 2018

Algérie: Pour une politique intégrée de lutte contre le terrorisme dans la région MENA

Alger — Des enseignants et des chercheurs universitaires ont plaidé, dimanche à Alger, pour une politique intégrée de lutte contre l'extrémisme et le terrorisme dans la région du Moyen Orient et d'Afrique du Nord (MENA), réunissant des mesures politiques et économiques et mettant à profit le discours médiatique et diplomatique pour atténuer les crises et préserver la stabilité de la région.

Lors de la 2ème journée de la Conférence internationale sur "La situation actuelle dans la région du MENA: problèmes et solutions", les interventions ont été axées sur les efforts de lutte contre l'extrémisme conduisant au terrorisme dans la région MENA, "la moins stable du monde".

L'accent a été mis sur les défis auxquels est confrontée la région, notamment "le respect de la loi et des droits de l'Homme, les opportunités socio-économiques et la lutte contre l'idéologie takfiriste dont la propagation est favorisée par les réseaux sociaux".

Evoquant, à ce propos, les efforts des pays de la région dans la lutte contre l'extrémisme violent à travers une stratégie sécuritaire basée sur la mobilisation de tous les services militaires et dispositifs d'application des lois en matière de lutte antiterroriste, l'enseignante universitaire Fatima Oudina (Université d'Alger 3) a estimé, cependant, plus que nécessaire "l'adoption d'une politique intégrée de lutte contre l'extrémisme violant réunissant des mesures politiques, économiques, culturelles et religieuses et associant les citoyens et toutes les institutions".

La conférencière a cité, dans ce sens, l'expérience de l'Algérie en tant que "modèle de réconciliation nationale et de formation des imams pour promouvoir un discours religieux, qui prône la modération et à la tolérance", ainsi que celle des Emirats Arabes Unis à travers la création d'un centre de lutte contre l'idéologie extrémiste, de l'Egypte et d'autres pays ayant pris conscience que l'extrémisme constituait "le plus grand défi pour les pays de la région".

Soulignant l'impératif d'éradiquer les causes de l'extrémisme, notamment dans le milieu des jeunes confrontés à l'exclusion, à la marginalisation et au chômage et désintéressés de la vie politique en tant que catégorie la plus ciblée par les organisations extrémistes et terroristes.

A ce propos les deux enseignants universitaires, Mustapha Kraoua et Mohamed Lamine Benaouda, ont rappelé que les jeunes sont les plus importants utilisateurs des réseaux sociaux, qui contribuent à "la propagation de l'idiologie extrémiste des différents courants".

Les deux intervenants ont expliqué, dans ce sens, que les réseaux sociaux sont devenus "le moyen le plus efficace pour la propagation de l'idiologie terroriste, la planification des attaques et la communication entre les terroristes" ce qui a contraint les pays et gouvernement à "imposer un sorte de 'siège sécuritaire' aux sites passant ainsi d'une défense sur le terrain à une défense électronique".

Abordant la question palestinienne, qui s'est taillée la part du lion dans les débats, les participants ont affirmé que les derniers développements, dont la décision du Président américain, Donald Trump, concernant El Qods occupée, favorisent la persistance du conflit dans la région MENA, d'où "la nécessité d'une stratégie régionale, globale et unifiée, pour contrer les plans de l'entité sioniste, visant à enterrer la cause palestinienne et imposer sa domination sur la région".

L'université d'Alger 3 a organisé cette conférence à laquelle ont participé plusieurs enseignants et chercheurs issus de 23 universités nationales et 3 universités étrangères

Lors de cette conférence, plusieurs interventions ont été présentées sur les raisons réelles des conflits dans la région Mena ainsi que leurs séquelles territoriales et internationales outre les futurs enjeux et défis à relever.

Algérie

Sous la pluie, la contestation se poursuit à Alger et dans le pays

En Algérie, c'est un nouveau vendredi de manifestation contre le régime. Les manifestants s'opposent… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.