10 Décembre 2018

Afrique: CAN 2019 - Le Gabon n'est pas preneur

Pays hôte de la CAN 2017, le Gabon, à en croire des rumeurs, serait intéressé par l'organisation de la CAN 2019 retirée au Cameroun. Des rumeurs qui ont circulé sur les réseaux sociaux et que la Fédération gabonaise a tenu à démentir catégoriquement par le biais d'un communiqué.

« Depuis samedi 8 décembre 2018, une information circule sur les réseaux sociaux prêtant faussement à M. Pierre Alain MOUNGUENGUI (Président de la FEGAFOOT) des propos indiquant que le Gabon souhaiterait se porter candidat pour remplacer le Cameroun qui s'est récemment vu retirer par le Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF) le droit d'organiser la Coupe d'Afrique des Nations Total, prévue du 15 juin au 13 juillet 2019 », lit-on dans cette note rendue publique par l'instance dirigeante du football gabonais.

« La Fédération Gabonaise de Football tient formellement à démentir cette information qui n'engage que son (ses) auteur (s) dans une quête effrénée de sensationnalisme », précise le communiqué.

Alors que les Panthères se sont compliqués la tâche et vont devoir batailler dur contre le Burundi en mars prochain pour obtenir leur qualification, la Fédération béninoise dit travailler plutôt pour que la sélection participe à la CAN 2019.

« Enfin, la Fédération Gabonaise de Football confirme à l'opinion sportive nationale et internationale qu'elle travaille activement avec le soutien des autorités compétentes pour que le Gabon soit présent à la CAN Total, 2019 ... en décrochant sa qualification sur le terrain en mars 2019 à Bujumbura contre le Burundi ».

Gabon

Les grands absents de la CAN 2019 en Égypte

Alors que les 24 équipes africaines qualifiées pour jouer cette CAN 2019 en Égypte… Plus »

Copyright © 2018 Africa Top Sports. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.