10 Décembre 2018

Sénégal: Racket organisé au sein de la gendarmerie

Au Sénégal, la mise en garde du commandant de la gendarmerie territoriale est un coup de semonce. Dans une note interne, le général Moussa Fall a dénoncé des rackets au sein de trois brigades. Concrètement, la hiérarchie de la gendarmerie a découvert l'existence de caisses noires gérées directement par des gradés. Des enquêtes sont toujours en cours.

Datée du 28 novembre dernier, la note interne, explosive, a fuité ce week-end. Le général Moussa Tall y exprime sa colère et son inquiétude.

« Des caisses sont ouvertes au nom de l'unité sans aucun fondement légal. De telles pratiques scandaleuses n'honorent pas la valeur incarnée du gendarme », a déclaré le commandant de la gendarmerie territoriale.

Découvertes dans les brigades des régions sud, centre-ouest et centre, le général détaille ensuite ces « caisses illicites » en indiquant la caisse journalière du commandant de brigade tenue à hauteur de 10 000 francs CFA ou plus, la caisse hebdomadaire établie à 15 000 francs par jour, et enfin la caisse spéciale du commandant de brigade avec des versements de 100 000 francs CFA, une à deux fois par semaine.

L'inquiétude du général est donc forte. Il ajoute, en effet, que les investigations menées confirment que « ces pratiques se font à l'échelle nationale ». Moussa Tall appelle à les dénoncer et demande aux gradés qui sont directement visés d'y mettre fin immédiatement. Il indique par ailleurs que des sanctions seront prises.

Sénégal

Dr. Moet de l'OMS – « Notre objectif est d'éliminer complètement la transmission mère-enfant du VIH »

En novembre 2015, les pays de la région Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC) se sont engagés… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.