10 Décembre 2018

Afrique: L'Egypte et le Nigeria en demi-finales

La troisième journée de la CAN de Beach soccer a permis déjà d'éclaircir le tableau des demi-finales. L'Egypte, pays organisateur, qui s'est imposée devant Madagascar en sera, tout comme le Nigeria qui jouait son dernier match de poule contre la Tanzanie a signé la deuxième victoire, après sa défaite initiale contre le Sénégal, qui l'a assuré de figurer dans le carré d'as.

Maroc - Côte d'Ivoire (5-4)

Battus tous les deux lors de leur premier match, Marocains et Ivoiriens étaient au pied du mur. C'était gagner ou perdre quasiment tout espoir de qualification. Une minute de jeu à peine et Nassim El Hartaoui expédiait un coup franc dans la cage ivoirienne. Trois minutes plus tard, Kablan Aka, exécutant la stratégie offensive définie par Jean Soro Lohognon avant le match rétablissait l'équilibre.

La rencontre était bien lancée. Les deux équipes étaient proches les unes des autres et il faudra une sorte d'explosion positive du gardien marocain Yassir Abada pour assister au troisième but de a rencontre, le deuxième des Marocains qui ne sea pas le dernier car pendant la deuxième période El Hartaoui marquera deux autres buts.

A 12 minutes de la fin (temps d'une période) les Marocains avaient pris le large. Le score était de 4 buts à 1. Sami Iazal le portera assez rapidement à 5-1 avant le réveil, hélas trop tardif pour les siens, d'Eric Kaplan qui marquera trois fois au cours des cinq dernières minutes. Résultat final 5 buts pour les Marocains, 4 pour les Ivoiriens qui regagneront Abidjan à l'issue de leur dernier match face à l'Egypte.

Egypte - Madagascar (4-2)

Après avoir remporté son match d'ouverture devant une assistance totalement dévouée, l'Egypte était en confiance au moment de se confronter au champion d'Afrique 2015, Madagascar.

L'Egypte se lançait dans la bataille dès le coup d'envoi, sans prendre le temps d'observer son adversaire, et après une minute à peine, le capitaine Moustafa Samir profitait d'un pénalty pour s'emparer donner un premier signal aux supporteurs. On jouait seulement depuis une minute.

Quelques instants plus tard, Mohamed Hassan doublait la mise. Sans doute pas le scénario envisagé par les Malgaches. Ces derniers allaient se ressaisir d'abord grâce à Romain Fitana sur une frappe de volée puis à Regis Enidiel qui, d'une reprise de la tête mettait les deux équipes à égalité tout à fait provisoirement car juste avant la fin de cette première période, Moustafa Aly redonnait l'avantage aux Egyptiens (3-2).

Les supporteurs de Sharm El Sheikh exultaient. leur équipe était en tête. Elle le sera d'autant plus qu'en dépit de la pression malgache ce sont les locaux qui accentueront leur avantage par l'intermédiaire d'Ahmed Elshahat au début de la seconde période. Après, plus rien malgré l'enhardissement des Egyptiens rassurés après retrouvé leurs deux buts d'avance.

Les Malgaches auront beau mettre toute leur énergie dans une déferlante offensive dans la troisième période ils ne parviendront pas à leurs fins laissant la victoire et la qualification aux Pharaons. La deuxième place se jouera lors de l'ultime confrontation entre Madagascar et le Maroc.

Nigeria - Tanzanie (4-2)

Le Nigeria, finaliste de l'édition précédente, avait perdu face à son ancien rival, le Sénégal, le premier jour, mais avait ensuite pris trois points contre la Libye. Pour progresser dans la compétition, la victoire lundi face à une équipe tanzanienne, qui avait déjà perdu ses deux premiers matches, était cruciale.

Le Nigeria, comme prévisible, a frappé le premier et c'est leur attaquant prolifique, Azeez Abu, qui a ouvert le score sur une reprise de volée. Mais, les Tanzaniens de Boniface Pawassa ne se laissaient pas abattre par ce premier but à l'image de leur gardien Juma qui faisait merveille dans ses bois, bloquant tir sur tir.

Visiblement les Nigérians n'étaient pas des plus à l'aise et Yahya Tumbo mettait à profit un coup franc pour égaliser juste avant la première pause. La Tanzanie qui avait encaissé la veille douze buts des pieds sénégalais faisaient plus que de la résistance face aux Nigérians. Ces derniers se ressaisissaient au cours du deuxième tiers-temps avec deux autres buts d'Emmanuel Ohwoferia et d' Emmanuel Ujukwu. les Tanzaniens ne se laissaient toujours pas impressionner et ne voulaient pas céder.

Leur force de caractère dans ce match qu'on disait perdu d'avance. Perdu, vous n'y pensez pas, répliquait Jaruph Juma qui redonnait l'espoir aux siens en marquant le deuxième but des siens dès le coup d'envoi de la troisième et dernière étape. Restait encore un déficit d'un but qui passera à deux buts à la fin de la rencontre après l'ultime réalisation nigériane signée Adams Taiwo.

Les Tanzaniens, courageux et volontaires étaient battus sans avoir plié. Le Nigeria se qualifiait sans briller. Qui l'accompagnera, le Sénégal ou la Libye ? Le Sénégal est le grand favori de ce dernier match du groupe B. La Libye avec trois points est encore dans le coup. Une victoire lui permettrait de passer devant les Lions. Mais c'est une autre histoire.

Nigeria

Tony Eumelu donne les clés de réussite à la jeunesse africaine dans le développement du continent

« Nous ne pouvons parler d'industrialisation de l'Afrique sans parler de la jeunesse », a… Plus »

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.