10 Décembre 2018

Cameroun: Nguon 2018 - En toute communion

Le ministre des Arts et de la Culture a présidé la célébration de la 547e édition de cet événement culturel le week-end dernier à Foumban.

Foumban. La ville historique,cité des beaux-arts, a accueilli du beau monde, du 2au 9 décembre dernier.C'était à l'occasion de la célébration de la 547e édition des journées culturelles,traditionnelles et économiques du peuple Bamoun : le Nguon. Un festival riche en particularités,innovations et originalités.L'affluence a été observée à la chefferie, lors des différents mouvements du sultan. Sa majesté Ibrahim Mbombo Njoya s'est soumis aurituel de jugement du roi, le 8 décembre dernier. Le peuple, représenté par les Fona nguon, critique et apprécie le management de leur souverain. Cet acte démocratique est couronné par une nouvelle confiance du peuple accordée au19e souverain de la dynastie fondée par Nchare Yen.

Un rituel clos par le discours du trône. L'autre moment marquant a été la cérémonie d'ouverture, tenue en présence de Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Arts et de la Culture (MINAC). Evoquant le thème de cette édition : « Le Nguon, cadrede ressourcement culturel et d'affermissement du vivre-ensemble », le MINAC a présenté ce festival comme un « facteur de paix, vecteur de cohésion et d'inclusion sociale,élément stratégique dans la définition de toute politique d'un développement durable ». L'identité culturelle Bamoun sera magnifiée durant ce festival par des expositions,des animations patrimoniales, des manifestations rituelles et culturelles. Mais aussi à travers des cérémonies socio économiqueset sportives telles que l'ascension du mont Mbappit, des débats thématiques, le carnaval de la femme Bamoun, les épreuves de sport traditionnel, le concours Miss Nguon, le mini comice agropastoral, le vernissage et les autres activités artistiques.

Selon le MINAC, la pérennité et la richesse de ce festival, ont été à l'origine des démarches engagées auprès de l'Unesco, en vue de la proposition de l'inscription du Nguon sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Le peuple Bamoun à cette occasion, a pu voir ses fils communier entre eux et partager avec les autres. Des pas de danses des aires culturelles Sawa, Fang-béti, Soudano-sahélienne se sont associées à celle des grassfields pour consolider le vivre-ensemble bien réel dans le Noun. Ce qui est pour le MINAC, la preuve selon laquelle, la culture est le ciment de l'unité et de l'intégration nationale avec ses valeurs de tolérance, de fraternité, de solidarité et de paix.

Cameroun

Tottenham - Besiktas veut avoir Nkoudou en prêt

Arrivé à Tottenham à l'été 2016, Georges-Kevin Nkoudou n'a jamais réussi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.