11 Décembre 2018

Togo: "Eviter de fabriquer gratuitement des personnes handicapées sur la terre de nos aïeux "

Depuis le début de la crise togolaise, les morts et les blessés, on en compte plusieurs. Et sans coeur serait celui qui face à une telle situation et surtout la résurgence de la violence depuis quelques jours peut détourner son regard sans rien faire alors même qu'il en a les capacités, en voyant ces images des morts et des blessés dont certains seront des handicapés à vie.

En tout cas, le RJCHT (Réseau des Journalistes et Communicateurs sur le Handicap au Togo) ne fait pas partie de ceux là qui peuvent être dur de coeur.

Ainsi, dans un communiqué signé de son président, Kodjo Gadah, ce réseau des journalistes "au vu de cette réalité, demande au pouvoir togolais de faire preuve de retenue et de sagesse, à la C14 de renouer le fil du dialogue avec l'exécutif togolais et à la CEDEAO d'être plus explicite avec les protagonistes de la crise politique togolaise afin d'éviter de fabriquer gratuitement des personnes handicapées sur la terre de nos aïeux, ce qui indéniablement pourra donner un coup de ralentissement de l'économie togolaise, du coup le bien-être socioéconomique des filles et fils sera affecté".

Souhaitant ardemment que la raison prenne le pas sur des calculs égoïstes, et sachant que qu'une personne handicapée ne pourra pas à cause de sa déficience, apporter un développement rapide de la Nation comme les personnes non handicapées, ils (ces journalistes) formulent certaines interrogations : "Voulons-nous fabriquer au Togo, des personnes handicapées dans notre pays ?", "Dans toute cette violence, dans quelle situation pensez-vous que les personnes handicapées qui exercent déjà un métier se trouveraient ?".

Pour information, le Réseau des Journalistes et Communicateurs sur le Handicap au Togo a fait cette prise de plume parce que se disant "profondément préoccupé par l'escalade de la violence au Togo à cause de la politique".

Il dénonce avec tristesse les trois morts (ces personnes qui, vivants pourraient apporter leurs pierres à la construction du Togo) depuis samedi dont parle le gouvernement. Des informations en sa possession, "plusieurs dizaines de blessés sont dénombrés et certains par balles de fusils, le matériel létal".

Togo

Le Golfe de Guinée reste un haut lieu de la piraterie maritime

Avec plus de 5700 kilomètres de côtes qui bordent 17 pays, du Sénégal à l'Angola, le… Plus »

Copyright © 2018 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.