Afrique de l'Ouest: Bourse - La BRVM renoue avec la hausse la semaine passée

Selon le rapport d'analyse boursière de Bloomfield Investment, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a terminé la semaine du 03 au 07 Décembre 2018 en hausse, en affichant 160,22 points pour l'indice BRVM 10 (+0,34%) et 166,95 points pour l'indice BRVM Composite (+0,28%).

La capitalisation boursière du marché des actions s'établit à 4 696 milliards FCFA. Les transactions en valeur du marché des actions s'établissent à 3,2 milliards de FCFA en fin de semaine, portées principalement par le secteur « Services Publics » (85%).

Le titre SGB CI réalise la plus importante progression du marché avec un gain de 18,07%, tandis que le titre BOA NG affiche la plus forte baisse avec une chute de 13,79%.

Sur le marché des matières premières, terminent en hausse cette semaine les cours de l'argent (+3,12%), de l'or (+2,51%%), du gaz naturel (+4,46%), du pétrole brut (+3,41%) et du caoutchouc (+3,55%).

Sur le marché des actions, les publications de l'entreprise Unilever CI ont été très irrégulières sur le marché financier. Cette situation couplée à de mauvaises performances ont contribué à faire chuter la valeur du titre de 55,3% sur l'année 2017 souligne l'économiste en chef de Bloomfield Investment.

L'entreprise n'a pas publié ses états financiers pour l'exercice 2017 et , on note qu'elle a réalisé un résultat net déficitaire à 3,6 milliards FCFA au terme de cet exercice. Les variations de la valeur du titre entre 6 500 FCFA et 9500 FCFA sur le premier semestre 2018 apparaissent plus comme le résultat de mouvements spéculatifs.

Toutefois, l'annonce d'une recapitalisation possible avec, surtout, le rachat des participations des actionnaires minoritaires à 19 000 FCFA par action (lors de l'Assemblée Générale du 27 juin 2018), suivi d'une offre publique de retrait, a impacté positivement la valeur du titre qui a atteint le pic de 14 800 FCFA le 20 juillet 2018.

Par la suite, l'annulation de cette résolution ainsi que les mesures nouvelles adoptées visant à absorber les pertes cumulées de l'entreprise de 32 milliards FCFA et à la recapitaliser à hauteur de 24 milliards FCFA à terme ont provoqué à nouveau la chute du titre.

A la date du 6 décembre 2018, le cours du titre s'est établi à 6 340 FCFA, soit une baisse 25,4% par rapport à son niveau à l'entame de l'année. Pour le premier semestre 2018, Unilever CI a affiché un chiffre d'affaires en baisse de 1% et un résultat net toujours déficitaire, à 3,5 milliards FCFA.

Le marché sera sensible aux évolutions prochaines dans l'entreprise, avec notamment la nomination du nouveau Président Directeur Général en la personne de Mme Manon Karamoko.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.