11 Décembre 2018

Cameroun: Dix ans après... Fondjomekwet se souvient d'un chantre du biyaïsme à l'Ouest

Son village a même été baptisé Mvogmeka II pour son penchant en faveur du Rdpc.

Sous la conduite de Christophe Fofié, sous-préfet de l'arrondissement de Bandja, la mémoire de Fo'o Kamga a été célébré le weekend passé à Fondjomekwet. Des danses traditionnelles et offices religieuses étaient à l'ordre du jour.

Des hommages liés aux multiples casquettes de cet homme tombé le 04 décembre 2008 ont été forts. Des chefs traditionnels venus de Fotouni ont spécialement auréolé cette cérémonie tenue à la résidence de Barthélemy Djimgou à Fondjomekwet.

Au plan politique, rappelons-le, Sa Majesté Kamga Tchoumbou David a connu beaucoup d'histoires. Et de belles histoires. De son vivant, il était un véritable leader d'opinion qui a marqué la vie politique du Haut-Nkam en assistant à tous les congrès du parti. Que ce soit avec l'Uc en 1962 à Ebolowa ; avec l'UNC en 1981 à Bafoussam ; avec le RDPC en 1985 à Bamenda ... Dans le Haut-Nkam, il était présenté comme la tour de contrôle du RDPC et un fidèle au Président Paul Biya qu'il a servi avec engagement. Il fut l'un des premiers chefs traditionnels à avoir vite compris qu'un chef traditionnel pouvait aussi s'intéresser à la politique « Un chef traditionnel est un citoyen comme toute autre personne qui peutdonner unpoint de vue dans une société », expliquait-il.

A l'époque, baron de l'UN, puis de l'UNC, Sa Majesté Kamga Tchoumbou David n'avait pas hésité un seul instant pour rejoindre le parti de Paul Biya, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), à la naissance, le 24 mars 1985. Au RDPC, il aura été un grand bâtisseur du parti, un baron du RDPC qui était régulièrement consulté par l'establishment politique.Il était le parrain de feu l'honorable Pierre Nzefa pour son entrée au bureau politique du Comité Central du RDPC. Un poste que le Haut-Nkam n'a plus occupé depuis son décès.

Pendant que certaines personnes hésitaient où militer avec l'instauration du multipartisme au pays en 1990, Sa Majesté Kamga Tchoumbou David allait prendre son bâton de pèlerin pour présenter la nouvelle vision politique au peuple Fondjomekwet « La base fondamentale du développement et du bien-être de l'homme, c'est la paix. Qui dit paix dit stabilitésocio-politique. Et qui dit stabilité socio-politique dit démocratie. Les nouveaux partis politiques qui arrivent ne doivent pas nous faire rêver. En politique, on ne récolte que, ce qu'on n'a sème. A Fondjomekwet, nous devons accompagner les actions du RDPC, incarnées par le Président Paul Biya, au lieu d'évoluer en rangs dispensés. Nous devons rester aux côtés du RDPC et non aux côtés de l'opposition», expliquait Sa Majesté Kamga David aux siens.

Et d'ajouter « L'appartenance de Fondjomekwet au RDPC est un choix suprême ». L'orientation de Sa Majesté Kamga David sera comprise en compte par le peuple Fondjomekwet qui assumera fièrement son choix, au point de faire du groupement « Mvomeka II », village du Président Paul Biya pour ses scores soviétiquesen faveur du RDPC.Par sa touche personnelle, il avait réussi à faire de Fondjomekwet un bastion imprenable du RDPC dont les résultats étaient toujours attendus lors des consultations électorales pour changer le score en faveur du RDPC dans l'Arrondissement de Bandja. Le militantisme et la fidélité de Sa Majesté Kamga Tchoumbou David aux idéaux du RDPCva lui valoir son élection au poste de 1er adjoint au Maire de la commune de Bandja. Puis, Maire de la commune de Bandja. Enfin, Président du Syndicat des Communes du Haut-Nkam. Au cours de la session municipale de plein droit de 2007, en vue de l'élection de l'exécutif communal de Bandja, Sa Majesté Kamga Tchoumbou David se fait remplacer au sein de l'exécutif communal de Bandja par son fils Barthélemy Djimgou. Le plus jeune conseiller municipal de la commune de Bandja est élu 1er adjoint au maire de la commune de Bandja. Le 04 décembre 2008, Sa Majesté KamgaTchoumbou David décède des suites de maladie à Fondjomekwet.

Un décès qui survient au moment où, Tang Théodore, nouveau Sous-préfet de l'Arrondissement de Bandja est en tournée de prise de contact à Fondjomekwet. Son discours soigneusement préparé sera délivré par le prince Barthélemy Djimgou. Et depuis lors, le Prince Barthélemy Djimgou fait ses preuves sur le terrain politique en continuant les œuvres politiques que Sa Majesté Kamga David a consacré à la tête de la commune de Bandja et à la Présidence du Syndicat des Communes du Haut-Nkam. Le 15 octobre 2013, Barthélemy Djimgou a été élu maire de la Commune de Bandja. Et le 26 Janvier 2016, il est élu Président du Syndicat des Communes du Haut-Nkam, suivant méthodiquement les traces politiques de Sa Majesté Kamga David pour que sa mort ne soit pas prise comme une défaite, plutôt comme une victoire.

Barthélemy Djimgou « Ce jour, les notables m'ont interdit de pleurer »

Maire de la commune de Bandja et prince Fondjomekwet, il livre son témoignage.

Jusqu'à nos jours j'étouffe des larmes suite au décès de mon père il y a 10 ans. Ce 04 décembre coïncidait à la tournée de prise de contact du sous-préfet Tang à Fondjomekwet. Le Fo'o Kamga m'avait chargé de lire le discours d'accueil à sa place alors que le maire Mbomgnin m'avait également mandaté pour parler au nom de la commune de

Bandja. Avant que la phase solennelle de la cérémonie se déroule, mon père avait déjà rendu l'âme. Les notables m'ont interdit de pleurer jusqu'à ce que certains rituels soient accomplis. C'était pénible. Ce même jour, des hommages sont également rendus à la reine Kuissi Géneviève, épouse de Sa Majesté Kamga Tchoumbou David, décédée le 08 décembre 1988, il y a 30 ans. C'est par elle que Dieu a choisi que je passe pour venir au monde. Elle était né à Baham et mariée au Fo'o de Fondjomekwet. Elle fut une grande cultivatrice de talent, une bonne femme africaine, une bonne femme au foyer, une bonne mère... Sa cuisine était toujours ouverte. J'attendais de toucher le rappel de ma bourse d'étudiant en 1988 pour lui achever quelques morceaux de savon, question de reconnaitre son amour maternel. Mais le destin en a décidé autrement. Elle est décédée le 08 décembre 1988.

Cameroun

L'opposant Maurice Kamto souhaite dialoguer avec le président Biya

Au Cameroun, Maurice Kamto souhaite engager des discussions avec le président Paul Biya. Reconnu coupable… Plus »

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.