Ile Maurice: Arrivée du navire Sarvekshak - Une nouvelle carte maritime à l'étude

11 Décembre 2018

C'est ce mardi matin 11 décembre, aux alentours de 8 h 45, que le navire indien Sarvekshak est arrivé à Maurice en provenance de l'Inde. C'est la deuxième année consécutive que celui-ci jette l'ancre à Maurice. Il sera dans les eaux mauriciennes pour une durée de deux mois.

Durant ce séjour, le personnel effectuera une étude hydrographique et réalisera également une carte maritime. Celle-ci permettra aux marins qui naviguent dans la région de mieux s'orienter. C'est le ministre du Logement et des terres, Mahen Jhugroo, qui a accueilli l'équipe au Quai en compagnie du haut-commissaire indien, Abhay Thakur.

Le ministre a tenu à remercier la Grande Péninsule pour son soutien. «C'est grâce à la signature d'un mémorandum d'entente entre l'Inde et Maurice que ces Indiens viennent nous aider.» Il s'est également attardé sur le fait que la carte océanographique de Rodrigues date de plus de 200 ans. «Ils vont mener une étude à Rodrigues et par la suite remettront à jour cette carte.» Hormis Rodrigues, l'équipage indien va également réaliser une nouvelle carte de la région du Morne.

Mahen Jhugroo a aussi profité de l'occasion pour remercier le haut-commissaire indien pour son support concernant le dossier Agaléga. «Le haut-commissaire nous a donné l'assurance que les travaux pour la nouvelle piste et la jetée vont démarrer sous peu.»

À savoir que le bateau du «Inshore Survey Path Island» a été réparé et rendu à Maurice à l'issue de cette fonction.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.