11 Décembre 2018

Afrique: Commerce électronique - Tirer parti du commerce pour le développement du continent

Tagged:

La numérisation ouvre de nouvelles perspectives à l'Afrique. Partout sur le continent, de nouvelles entreprises numériques ne cessent d'apparaître et connaissent une croissance rapide.

Mais comme l'Afrique incarne également la fracture numérique entre ceux qui ont un accès à Internet et ceux qui en sont dépourvus, il est essentiel de saisir l'occasion de stimuler le développement des économies africaines et de leurs populations, afin que personne ne soit laissé pour compte.

En tant qu'organisme des Nations Unies chargé d'aider à tirer parti du commerce pour favoriser le développement, la CNUCED organise la semaine prochaine la première édition de la Semaine africaine du commerce électronique.

La conférence qui se déroulera du 10 au 14 décembre à Nairobi est la première manifestation régionale de la Semaine mondiale du commerce électronique de la CNUCED, qui se tient chaque année à Genève.

Sur le thème «Autonomiser les économies africaines à l'ère numérique», la Semaine africaine du commerce électronique est une réponse à la demande croissante de dialogues sur le commerce électronique, alors que la révolution numérique et mobile se poursuit à un rythme soutenu.

Elle arrive à point nommé, d'autant que la communauté internationale, les organisations régionales et les pays étudient des moyens d'accroître les gains pour le développement tirés de l'économie numérique et de contribuer ainsi à réaliser l'ambition du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

En outre, l'Accord sur la zone de libre-échange continentale en Afrique, texte de portée historique signé en mars de cette année, devrait avoir un impact positif sur le commerce intra-africain.

Alors que les échanges commerciaux se développent de plus en plus en ligne, il devient désormais nécessaire d'examiner les incidences du commerce électronique pour les pays africains.

En 2017, l'Afrique comptait déjà 21 millions d'acheteurs en ligne, ce qui montre l'énorme potentiel du marché africain du commerce électronique.

«Transformer cette formidable opportunité en développement inclusif exige un effort considérable de la part de nous tous - en Afrique et au-delà», a déclaré le Secrétaire général de la CNUCED, Mukhisa Kituyi.

«Nous sommes à un tournant décisif, raison pour laquelle la CNUCED a décidé d'organiser une réunion en Afrique, pour l'Afrique et par l'Afrique, consacrée aux moyens d'exploiter les potentialités de la numérisation et de la révolution mobile.».

Afin d'en connaître davantage sur l'importance de ces questions, tant pour l'Afrique que pour le développement en général, on peut se reporter ici à un récent éditorial de M. Kituyi et à une série d'articles qu'il a fait paraître avec d'autres auteurs dans le Dialogue de la CNUCED sur le développement africain et l'économie numérique.

La Semaine africaine du commerce électronique, qui se tiendra à l'Office des Nations Unies à Nairobi, est organisée conjointement avec l'Union africaine et l'Union européenne. Accueillie par le Gouvernement kényan, elle s'inscrit dans le cadre des efforts conjoints des partenaires de l'initiative eTrade for all.

Plus d'un millier de participants de 48 pays sont attendus lors de cette manifestation pour partager leurs expériences et leurs exemples de réussite montrant comment le commerce électronique peut être mis à profit pour le développement des économies africaines.

De hauts responsables politiques seront rejoints par des représentants de 330 entreprises, dont 50 PDG et autres entrepreneurs, qu'il s'agisse de start-ups ou de petites et moyennes entreprises, dont des diplômés africains de l'initiative eFounders animée par la CNUCED. Y participeront également des représentants de la société civile et des fonctionnaires de plus d'une vingtaine d'organisations internationales, ainsi que des partenaires de l'initiative eTrade for All.

Parmi les autres questions à aborder, il convient de mentionner la confiance accordée aux opérations en ligne (comment distinguer ce qui est acceptable de ce qui est illicite ou mal étiqueté), la fiscalité applicable à l'économie numérique, la protection des consommateurs, le guichet unique aux frontières, le commerce électronique et la dépendance à l'égard des matières premières, la logistique commerciale, l'identité numérique, etc.

La CNUCED lancera également son nouvel indice du commerce électronique B2C 2018 - Regards sur l'Afrique pendant la conférence, offrant aux médias de nombreuses occasions d'interagir avec les participants, y compris des conférences de presse, pour lesquelles un calendrier sera établi.

Les représentants des médias qui assisteront à la conférence disposeront d'un espace réservé sur le lieu de la conférence et d'un service de navette biquotidien à partir du centre de Nairobi, sur lequel des précisions seront communiquées à l'avance.

Afrique

Barrages Coupe CAF - Le Stade Malien éliminé

Le Stade Malien n'ira pas loin dans son aventure en Coupe de la Confédération Africaine de Football. En… Plus »

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.