11 Décembre 2018

Sénégal: Kaolack - Seconde phase du programme «PALAM» pour la réhabilitation de couches vulnérables

L'Etat du Sénégal et son partenaire de la Banque Islamique de Développement (BID) projettent de renforcer la dynamique d'intervention construite autour du Programme d'alphabétisation et d'Apprentissage pour la lutte contre la pauvreté (PALAM) et élargir ses activités d'intervention dans de nouvelles zones territoriales du pays.

Ils s'apprêtent ainsi à lancer, dès l'année prochaine, la seconde phase du programme (PALAM II) pour lequel ils comptent inscrire, pour une durée de trois (3) à quatre (4) ans, un effectif de 6000 élèves âgés de 9 à 15 ans dans 150 écoles communautaires de base (Ecb) qui seront entièrement construites et équipées.

Dans la même veine, ce partenariat avec la Banque Islamique de Développement s'ouvrira aussi à un nouveau programme d'alphabétisation et d'offre de compétences professionnelles, destiné à une population de 5000 femmes âgées de 25 à 49 ans.

Dans cet exercice, une rencontre d'échanges et de partages a été tenue hier, lundi 10 décembre à Kaolack avec l'administration, les partenaires sociaux, les techniciens, experts et autres services déconcentrés de l'Etat pour corriger les défis rencontrés au cours de la précédente phase d'intervention et proposer des amendements sur le rapport des études menées en amont et qui devait être soumis à ces derniers.

Ainsi attribué aux régions de Thiès, Kaolack, et Fatick à cause de la délicatesse de la situation de pauvreté et l'analphabétisme criard constaté auprès des populations de ces contrées, surtout celles des femmes et des jeunes, le PALAM II a aussi été défini pour couvrir ses anciens bastions que sont Kaffrine et Diourbel, dans le but de consolider les acquis de la phase pilote.

Au-delà des jeunes déscolarisés prématurément ou sevrés d'un système d'éducation adéquat pour faute de moyens et les nombreuses femmes en quête d'un bien-être social, l'intervention du PALAM II sera également portée sur l'alphabétisation de 2000 adolescents, le financement par microcrédits de 1500 autres adolescents, celui de 2500 femmes en activités dans le commerce.

Au total, 200 micro-entreprises de femmes et de jeunes seront soutenues financièrement grâce à cette ligne de crédit mise en place, soutiennent les responsables.

Sénégal

Incendie à Louga - Une vingtaine de maisons brûlées

Un incendie s'est déclaré lundi soir à Médina garage, un quartier de Louga, ravageant une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.