11 Décembre 2018

Guinée: Alpha Condé déconnecté de la foudroyante galère des Guinéens

éditorial

C'est du pléonasme d'écrire que les Guinéens sont pauvres. La pauvreté s'est accrue de telle sorte que le fléau est en train d'appauvrir la classe moyenne de l'époque de Lansana Conté. Oui, la pauvreté a pris une dimension exponentielle depuis l'installation au pouvoir de l'opposant historique le 22 décembre 2010.

En huit ans de gestion, tous les signaux sont au rouge. Le Guinéen vit de plus en plus mal. La malnutrition ronge la couche infantile. Voir des enfants dans la rue en train de chercher de nourriture ne choque personne. La crise frappe de plein fouet tous les secteurs.

Tout le monde se plaint. Au même moment, le duo Alpha-Kassory évolue dans une vie luxueuse et ostentatoire. Même à 50 kilomètres de distance, à l'intérieur pays, ce duo arpente à coût de centaines de milliers d'euros de l'hélicoptère et du jet privé pour « vivre la misère sociale » des citoyens.

Alpha Condé l'a toujours dit, vouloir être régulièrement en contact avec son peuple. Pourtant, ces derniers constatent impuissamment son enrichissement illicite et à une vitesse de croisière.

Les dirigeants détournent impunément en longueur de temps les deniers publics. Alors que la pauvreté gagne de terrain, des dignitaires du régime qui étaient autrefois des pauvres sont devenus des millionnaires.

La Haute Guinée fief traditionnel du RPG est parmi les régions les plus touchées. Manque d'infrastructure, quasi absence de l'électricité, malnutrition, déficit des médicaments dans les hôpitaux, les préfectures de Haute Guinée plongent dans une misère indescriptible.

Les promesses non tenues font illégitimer la définition de la politique. Pour une distance de 85 kilomètres, les usagers de la route sont obligés de parcourir 4 heures de temps pour relier Kankan à Mandiana.

Pendant ce temps, Alpha Condé a effectué un déplacement où il a profité pour allonger la longue liste des promesses à l'endroit des citoyens. Ce déplacement coûte en même temps aux Guinéens.

Tout le monde le sait, quand il s'agit d'un voyage à l'intérieur du pays, Alpha Condé se déplace avec tous ses ministères. Laissant les départements ministériels à la merci de la paralysie. Quand il s'agit de déplacement, l'Etat se délecte et se fond. Les secteurs névralgiques de l'économie deviennent quasi morts.

Alors que le Président de la République dépense des milliers de dollars par jours pour ses déplacements, les écoles guinéennes sont fermées depuis bientôt trois mois. Trois mois depuis que les enfants sont à la maison et dans les rues.

La fermeté prônée par le gouvernement Kassory dans la gestion de la crise brise l'avenir de plusieurs générations. La semaine dernière, le cri de cœur d'un enfant apparemment âgé de 6 ans qui a ému la toile n'a visiblement pas affecté les autorités.

Entre insouciance et mépris, Alpha Condé et son premier ministre s'en foutent de la pauvreté grandissante dans notre pays. C'est dire que vu l'extrême pauvreté une révolte populaire est prévisible. Quand ? L'avenir nous édifiera.

Guinée

Une enquête révèle que dans certaines zones 2 naissances sur 4 sont guinéennes

Yaya Baldé a suivi ses études supérieurs à Dakar, venue compléter des statistiques… Plus »

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.