11 Décembre 2018

Cameroun: Joseph Antoine Bell - Gardien des ses convictions

A 64 ans, l'ancien international prône le retour au foot.

Une histoire d'amour si particulière. Celle liant Joseph Antoine Bell et l'élection à la présidence de la Fédération camerounaise de football. Un amour pour l'instant à sens unique dont « Jojo » espère une issue favorable pour sa deuxième tentative en tant que candidat (après 1996). Et pour cette fois, celui qui a été international A durant 19 ans (1975-1994) joue la carte de la moralisation. Une moralisation qui embaume le trépied « Refonder. Fédérer. Moderniser » qui soutient le slogan du « Retour au foot ». Celui qui se pratique non pas dans les bureaux ou les prétoires, mais dans les stades. Pour cela, le chef traditionnel de Mouande entend de nouveau déchaîner la passion chez les amoureux du sport-roi à travers 11 points.

L'ancien gardien de but d'Eclair de Douala, d'Oryx de Douala ou encore Prisons Social Club de Buea ambitionne de moderniser la gouvernance au sein de la maison Fecafoot. Le champion d'Afrique 1979 avec l'Union de Douala envisage stimuler le football associatif. Le programme incitatif d'élargissement projeté de la base des pratiquants (dès l'âge de 5 ans) aspire à atteindre la barre de 100 000 licenciés en 2022. Membre depuis 2017 de la Commission permanente d'organisation des Coupes d'Afrique des nations de la Caf, Joseph Antoine Bell pense redistribuer prioritairement les ressources générées par le football d'élite aux autres acteurs que sont les clubs amateurs et le football jeune. Après une carrière sportive aboutie, le double vainqueur de la CAN (1984, 1988) entend mettre le football camerounais au service de la rigueur, de l'éthique et de l'équité.

Cameroun

Vœux De Nouvel an AU Ministère De L'eau Et De L'energie

Le ministre de l'Eau et de l'Energie Gaston Eloundou Essomba reçoit ce jeudi 24 janvier 2019, les vœux de… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.