Sénégal: La présidentielle pas gagnée d'avance pour Macky Sall

11 Décembre 2018

Le dépôt des candidatures à la présidentielle de février 2019 est ouvert au Sénégal. Même si les deux principaux rivaux du président sortant sont sortis de la course, la concurrence pourrait être rude.

C'est aujourd'hui (11 décembre) que débute au Sénégal le dépôt de candidatures pour l'élection présidentielle de février prochain. Une élection qui pourrait théoriquement être gagnée d'avance par le président Macky Saal puisque ses principaux rivaux ont été écartés.

Il y a d'abord eu Karim Wade, le fils de l'ancien président Abdoullaye Wade, incarcéré après avoir été condamné pour enrichissement illicite, puis libéré sur grâce présidentielle. Khalifa Sall, l'ancien maire de Dakar, a alors été accusé à son tour de détournement de fonds publics et condamné à cinq ans de prison.

Le politologue sénégalais Moussa Diau estime toutefois que l'élection pourrait être plus difficile qu'il n'y paraît pour Macky Saal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.