Sénégal: Les consignes de vote de Karim Wade et Khalifa Sall vont peser contre Macky Sall

11 Décembre 2018

Le président sortant et candidat à sa succession fait face à une opposition dont les principales têtes d'affiches ont été écartées en raison de poursuites judiciaires. Mais les consignes de vote pourraient tout changer.

"Les consignes de vote seront en défaveur de Macky Sall" (Abou Sané, ancien député de la coalition Sopi)

Les candidats à l'élection présidentielle sénégalaise ont commencé à déposer leur dossier de candidature pour le scrutin du 24 février 2019. Contrairement aux précédents scrutins présidentiels, l'actuel chef d'Etat et candidat à sa succession fera face à une opposition dont les principales têtes d'affiches ont été écartées en raison de poursuites judiciaires.

C'est les cas de Karim Wade, fils de l'ancien président Abdoulaye Wade, et de Khalifa Sall, ancien maire de Dakar. Malgré tout, selon Abou Sané, ancien député de la coalition Sopi qui avait porté au pouvoir Abdoulaye Wade, les consignes de ces deux poids lourds de la scène politique sénégalaise pourraient faire basculer le vote en défaveur de Macky Sall.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.