Cote d'Ivoire: «60% des maladies humaines sont d'origines animales"

11 Décembre 2018

"Les rapports récents montrent que 60% des maladies humaines sont d'origines animales et que près de 75% des nouvelles maladies ayant affecté l'homme au cours des 10 dernières années sont dues à des pathogènes provenant d'un animal ou de produits d'origine animale" a rapporté un document de l'Ambassade des Etats Unis en Côte d'Ivoire, dont fratmat.info a eu une copie ce mardi 11 décembre.

Par ailleurs, a poursuivi notre source, les maladies d'origine animale, telles que la grippe aviaire, la maladie à virus Ebola ou la fièvre de la vallée du Rift ont un impact non seulement sur la santé humaine mais aussi sur la qualité et la sécurité de notre alimentation ainsi que la biodiversité.

Toutefois, le document rappelle que depuis 2015, l'USAID et CDC soutiennent le gouvernement ivoirien dans le cadre du Programme Mondial de Sécurité Sanitaire pour prévenir, détecter, contrôler et répondre aux menaces des maladies émergentes.

Les crises sanitaires récentes ont révélé que la majorité des maladies émergentes sont d'origine animale et constituent une menace pour la santé publique avec des conséquences de dimension mondiale aussi bien sur l'économie, l'environnement que sur les populations, a par ailleurs relevé le rapport

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.