11 Décembre 2018

Sénégal: Kaffrine - Le taux du VIH/SIDA atteint 0,9 %, vers une enquête opérationnelle (point focal)

Kaffrine — Le taux de prévalence du VIH/sida est passé de 0,5 % à 0,9 % dans la région de Kaffrine (centre), a révélé mardi le point focal de la lutte contre cette maladie à la région médicale, Amadou Sougou, annonçant une "enquête de terrain" pour déterminer les causes de cette hausse.

"Nous avons constaté que la région médicale de Kaffrine a connu une hausse du taux de prévalence du VIH/sida, qui est passé de 0,5 % à 0,9 %. C'est un taux important, vu le niveau national qui est actuellement à 0,4 %", a déploré M. Sougou, citant les dernières enquêtes démographiques et de santé.

Il s'exprimait en marge des activités de la Journée régionale de lutte contre le sida, présidée par Cheikh Ndiaye, l'adjoint du gouverneur de Kaffrine, chargé des questions de développement de la région, en présence des autorités administratives, des professionnels de la santé et des chefs religieux.

"Nous envisageons de mener une enquête de terrain pour savoir exactement ce qui est à l'origine de cette augmentation", a promis le point focal de la lutte contre le sida à la région médicale de Kaffrine.

Cette région est "surtout vulnérable" à cause de facteurs socioculturels, selon Amadou Sougou.

"Kaffrine a maintenant le troisième taux de prévalence le plus élevé du pays après Ziguinchor et Kolda (sud), qui sont à 1,5 %", a-t-il souligné, souhaitant une réorientation de la politique nationale de lutte contre le sida, afin de réintégrer Kaffrine parmi les régions prioritaires "pour pouvoir faire face à ce fléau".

Sénégal

Résolutions du Conseil des Ministres de l'UMOA tenue à Dakar, le 22 mars 2019

Le Conseil des Ministres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a tenu sa première… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.