11 Décembre 2018

Burkina Faso: Finale coupe de l'indépendance - Manga arrose son stade d'une pluie de buts

Du football, du cyclisme, le tir à l'arc, le 11-Décembre à Manga a aussi été marqué par une touche sportive. Le point d'orgue de la fête nationale, côté sport, a été la finale de la coupe de l'indépendance qui a opposé le lundi 10 décembre au stade régional flambant neuf de Manga, l'équipe du Zoundwéogo à celle du Nahouri.

Devant le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, et d'autres membres du gouvernement, la formation de Manga s'est imposée par 4 buts à 2, face à sa rivale venue de Pô.

L'inquiétude a longtemps plané sur la livraison à bonne date du nouveau temple du sport dans la cité de l'Epervier, mais le stade régional, avec sa pelouse synthétique, est bien désormais au service des amoureux du sport-roi dans le Centre-Sud.

Du côté des politiques, le Premier ministre assure que des leçons ont été tirées des expériences passées et que cette infrastructure est « faite pour durer ».

Une mise au point qui s'imposait quand on sait que dans les autres localités, les stades du 11-Décembre n'ont duré que le temps des roses. Quoi qu'il en soit, la pelouse n'a pas eu le temps de « chômer ». Les équipes du Zoundwéogo et du Nahouri l'ont foulée dans le cadre de la finale de la coupe de l'indépendance.

Ce qui est allé vite également, c'est la formation des locaux, qui a très vite pris l'ascendant sur son adversaire en scorant dès la 4e minute et en corsant l'addition 6 minutes plus tard. Bien que Pô ait par deux fois réduit l'écart, les Eperviers, plus dominateurs, s'arrangeront pour maintenir une différence confortable de buts.

Score final : 4 à 2. Le Zoundwéogo remporte une enveloppe de 1 million de francs CFA, le Nahouri, 750 000 et le Bazéga, arrivé troisième, 500 000 francs CFA. Chacune des trois formations participantes repart en outre avec un jeu de maillots, des filets et 10 ballons.

C'est en spectateur satisfait que le chef du gouvernement s'est exprimé à la fin de la rencontre : « J'ai assisté à une très belle rencontre. Il y avait beaucoup de technique, beaucoup d'engagement et un jeu collectif. Le spectacle était à la hauteur de l'événement ».

Outre le football, a été couru dans les artères de la capitale du Centre-Sud, le dimanche 9 décembre, le grand prix de l'indépendance. 100 coureurs de 38 clubs ont pris part à la compétition qui a sacré Monea Bassirou de l'Association des jeunes cyclistes de Koudougou.

Burkina Faso

Le Conseil de sécurité à Ouagadougou pour soutenir le pays face à la menace sécuritaire

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a conclu dimanche sa mission au Sahel avec une visite de 24… Plus »

Copyright © 2018 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.