12 Décembre 2018

Burkina Faso: Le président de la CNDH prend conseils auprès du fondateur des éditions « Le Pays »

Le président de la Commission nationale des droits humains (CNDH), Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano et trois de ses collaborateurs étaient dans les locaux des Editions « Le Pays » le vendredi 7 décembre 2018.

L'objectif de cette visite, selon le président de cette institution chargée de la promotion et de la protection des droits de l'Homme, était de venir se présenter au Fondateur des Editions « Le Pays » Boureima Jérémie Sigué et solliciter par la même occasion son accompagnement dans le cadre des activités du CNDH.

« Les Editions « Le Pays » constituent pour la presse burkinabè, une référence. Et en tant que Commission nationale des droits humains installée depuis six mois, nous avons jugé utile de venir nous présenter à ce média dans la perspective d'envisager des possibilités de partenariat dans le cadre de la promotion et de la protection des droits humains au Burkina Faso», a indiqué le président du CNDH, Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano ,au terme de son audience avec le Fondateur des Editions « Le Pays » Boureima Jérémie Sigué.

Le nouveau président du CNDH a par ailleurs montré l'importance pour sa structure de collaborer avec ce gros noyau de la presse burkinabè qu'est le journal « Le Pays », avant d'expliquer l'utilité de ce partenariat pour son institution.

« Ce partenariat va consister à inviter le journal « Le pays » dans la couverture de nos activités, mais aussi en interne, nous voulons que le journal désigne un point focal qui pourra nous remonter certaines informations collectées sur le terrain, relatif à la violation des droits humains, afin de nous permettre d'envisager la mesure qu'il faut prendre.

Notamment, soit interpeller les autorités gouvernementales, dénoncer la situation ou même porter plainte en tant que partie civile pour la résolution du cas concerné », a-t-il indiqué.

Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano a aussi évoqué avec le Fondateur des Editions « Le Pays » les difficultés qui plombent le fonctionnement de sa structure. En l'occurrence, la composition de la Commission qui tarde à prendre forme et le manque de moyens qui ne permettent pas à la CNDH de démarrer véritablement ses activités.

« La composition de la Commission nationale des droits humains telle que prévue par la loi prévoit 11 membres. Et à ce jour, il y a 9 commissaires qui sont nommés.

Deux composantes, notamment l'Ordre des médecins et les syndicats n'ont pas réussi à transmettre les noms de leurs représentants au comité de sélection qui devrait procéder à la sélection définitive de leur représentant.

Mais il s'agit de difficultés internes liées à ces composantes et il nous est vraiment difficile de nous prononcer dessus. Toutefois, la loi permet que lorsque les trois quarts des membres de la commission sont connus, la commission peut fonctionner », a-t-il précisé, non sans avoir exprimé l'espoir qu'une issue heureuse soit trouvée à cette situation afin de permettre à la CNDH de mener à bien sa mission.

Quant à la question relative à l'insuffisance des moyens, pour répondre aux nombreux défis et actions que nécessite sa nouvelle fonction, il a déploré le fait que jusque-là, son institution ne soit pas dotée de ressources financières pour démarrer ses activités.

« Les moyens ne suivent pas malheureusement. Jusqu' à ce jour, notre compte est logé au ministère de la Justice des droits humains et de la promotion civique.

C'est d'ailleurs l'occasion pour moi de lancer un plaidoyer pour que nous puissions, dans les mois à venir, bénéficier de notre autonomie budgétaire, avec la création d'une ligne budgétaire au niveau du budget de l'Etat parce que nous sommes une institution autonome », a-t-il insisté.

Parlant du Fondateur des Editions « Le Pays », Boureima Jérémie Sigué, Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano, en des termes très élogieux, a décrit un homme dont l'humilité et la modestie permettent d'entretenir d'excellentes relations avec tous ses visiteurs.

« J'ai trouvé un Fondateur très disponible, en tout cas engagé sur la question des droits humains. Il nous a rassurés de sa disponibilité à nous accompagner dans la réussite de notre mission. Cela ne nous a d'ailleurs pas surpris parce que nous connaissons la personne.

Nous repartons en tout cas très satisfait et rassurés qu'avec les Editions « Le Pays », nous avons un acteur majeur dans la mise en œuvre de nos missions, car M. Sigué a une connaissance très profonde de notre institution», s'est réjoui le président du CNDH .

Burkina Faso

FESPACO 2019 - Les 20 films de la compétition officielle dévoilés au siège de l'Unesco

Le Burkina Faso s'apprête à accueillir les festivaliers pour célébrer les cultures d'Afrique… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.