Tunisie: Clôture à Marrakech de la Conférence intergouvernementale sur la migration

Marrakech — La Conférence intergouvernementale pour l'adoption du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières, a clôturé, mardi à Marrakech, deux journées intenses travaux, marqués par l'adoption formelle du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières.

La conférence intergouvernementale sur la migration a connu la participation d'au moins 150 États membres. Outre des responsables gouvernementaux, plus de 700 partenaires, y compris des représentants de la société civile et des secteurs publics ainsi que des migrants ont pris part aux discussions sur les opportunités de partenariats innovants, les possibilités de coopération et les initiatives transversales avec les gouvernements.

Le Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières a été salué comme "une réalisation importante" et un document complet visant à mieux gérer les migrations internationales, à relever leurs défis et à renforcer les droits des migrants tout en contribuant au développement durable.

"Si l'adoption est un premier pas, il y a une autre étape majeure que nous devons franchir, celle de la concrétisation des engagements pris dans le cadre du Pacte, à l'échelle nationale, régionale et internationale", a indiqué le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, lors de la séance de clôture cité par l'agence de presse MAP.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.