11 Décembre 2018

Sénégal: Le climatologue Van Ypersele - "L'avenir est encore entre nos mains"

Photo: Photo OMM/Alfred Lee
La pollution de l'air est un problème sanitaire majeur.

L'expert climatologue Jean-Pascal Van Ypersele juge qu'il est encore possible de maintenir le réchauffement climatique sous la barre des 1,5 °C, conformément aux recommandations du dernier rapport du Groupe intergouvernemental des experts sur l'évolution du climat (GIEC), estimant que "l'avenir est entre nos mains".

"Les quantités de gaz à effet de serre présentes dans l'atmosphère" actuellement, "n'amènent pas la température au-delà d'1°C", a-t-il fait savoir en présentant lundi le dernier rapport du GIEC sur le climat, lors d'une réunion de concertation des ministres francophones chargés de l'Environnement, dans le cadre de la 24ème édition de la Conférence internationale des Nations unies sur le climat (COP 24).

"Cela veut dire que géo-physiquement et climatiquement, l'avenir est entre nos mains. Nous avons encore la possibilité théorique, d'empêcher la température de dépasser cette barre" des 1,5°C", a-t-il dit.

Selon lui, le dernier rapport du GIEC, présenté en octobre dernier, s'inscrit dans le contexte du développement durable et de l'éradication de la pauvreté.

"Toute une partie de ce rapport initial concerne l'intégration, les synergies à trouver dans la lutte contre les changements climatiques mais aussi l'adaptation et la recherche de la réalisation des autres objectifs de développement durable", a-t-il soutenu.

Van Persel évoque "un rapport très solide, fondé sur 6000 articles scientifiques, pour 200 auteurs du monde entier qui ont dans leur processus d'élaboration, traité près de 40 000 commentaires des experts, avec trois cycles de relecture complets".

Il a d'autre part souligné que le rapport du GIEC "constate que les engagements actuels ne sont pas suffisants, car on est loin d'être sur la trajectoire de réduction des émissions et d'observer l'objectif d'1,5°C".

Aussi, dans le contexte du développement durable, "il est selon lui possible de trouver des synergies en rapport avec un ensemble de mesures pour s'adapter d'une part et pour réduire les émissions d'autre part, en vue d'atteindre les objectifs de développement facilement".

L'expert climatologue, citant le rapport, note que "les bénéfices les plus larges et les synergies les plus fortes, sont dans le domaine de la réduction de la demande d'énergie et de l'efficacité énergétique".

En savoir plus

COP24 - L'Algérie pour un équilibre des intérêts entre les Etats parties à l'accord de Paris

La délégation algérienne participant aux négociations de la Conférence des… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.