Ile Maurice: Commission drogue - Un petit tour et puis s'en va pour Raouf Gulbul à l'ICAC

12 Décembre 2018

Sa convocation était annoncée comme imminente depuis que la Task Force sur le rapport de la Commission drogue a été institué. Ce mercredi 12 décembre, l'avocat Raouf Gulbul a été entendu par les enquêteurs au siège de l'Independent Commission against Corruption (ICAC).

Un passage éclair, l'ancien Chairman de la Gambling Regulatory Authority ayant été autorisé à partir vers 10 h 55. Il était arrivé à l'ICAC aux alentours de 9 h 30.

L'avocat a été acculé par les révélations de son neveu Riaz Gulbul ainsi que par celles des avocats Ashley Hurhangee et Samad Golamaully. À la police, le 17 octobre, Riaz Gulbul avait confirmé les allégations faites contre son oncle devant la Commission d'enquête sur la drogue, en novembre 2017. L'ancien clerc de Raouf Gulbul a ainsi maintenu sa version de faits sur les pratiques douteuses du Senior Counsel, qui compte parmi ses clients plusieurs trafiquants de drogue, dont Peroomal Veeren.

Il avait aussi abordé le cas de Parwiza Jeeva, qui purge une peine de 16 ans de prison pour importation d'héroïne. Il est revenu à la charge, «preuves» à l'appui, pour démontrer que c'est à la demande de l'homme de loi qu'il a rendu visite à Parwiza Jeeva pour lui dire ne pas incriminer le caïd Peroomal Veeren auprès des enquêteurs de l'Anti-Drug and Smuggling Unit suivant son arrestation en 2005.

Riaz Gulbul avait aussi remis aux autorités une copie de l'enregistrement sur la proposition de Rs 300 000 pour «parler en faveur de Raouf Gulbul» devant la commission drogue.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.