12 Décembre 2018

Afrique: Filière coton - Un manque criard de subventions en Afrique

Le produit au niveau du continent représente 10% de la production mondiale pour vingt-cinq millions de tonnes (Mali, Burkina Faso, Bénin, Côte d'Ivoire). Sa récolte est manuelle, ce qui explique sa qualité.

Le coton est soumis à la rude concurrence des fibres synthétiques, plus polluantes. Environ 10% du coton négocié sur le marché mondial provient d'Afrique. Sa production dans les pays situés au sud du Sahara "dispose d'un fort potentiel: c'est une culture tropicale. Surtout, le coton en culture pluviale (y) est mieux placé qu'ailleurs dans le monde", a estimé à l'AFP Gérald Estur, spécialiste du coton.

Le deuxième atout, c'est qu'il est "récolté à la main, ce qui préserve mieux les caractéristiques de la fibre", a poursuivi l'expert. Mais la filière ne bénéficie pas de subventions suffisantes, a-t-il reconnu. "Elle n'a pas la chance de bénéficier des soutiens extrêmement importants que peuvent lui accorder les autres pays, notamment les principaux producteurs que sont la Chine et les Etats-Unis", a regretté Gérald Estur.

Le coton africain est aussi soumis " à une rude concurrence avec les fibres synthétiques, alors que le bilan carbone du coton est meilleur que celui des fibres synthétiques", précisant que "cette concurrence a plombé l'industrie textile en Afrique".

Les cinq principaux producteurs de coton sont l'Inde : 6,5 millions de tonnes; la Chine : 5,9 millions de tonnes; les Etats-Unis : 4,5 millions de tonnes, le Pakistan et le Brésil. Les Etats-Unis sont les premiers exportateurs de fibre de coton.

Afrique

CAN 2019 - L'Egypte lance officiellement les préparatifs

L'Egypte a officiellement lancé dimanche au Caire les préparatifs de l'édition 2019 de la Coupe… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.