12 Décembre 2018

Sénégal: Traité sur le commerce des armes - Dr Augustin Tine annonce une loi

Le ministre des Forces armées, Dr Augustin Tine a annoncé hier, mardi 11 décembre, que le Sénégal va bientôt adopter une loi visant l'intégration des dispositions du Traité sur le commerce des armes (Tca) dans son ordre juridique interne.

Dr Augustin Tine a livré cette information lors de la cérémonie d'ouverture officielle des Cours régional de formation professionnelle sur ce Traité sur le commerce des armes, organisés au profit des fonctionnaires civils et militaires des pays africains francophones, qui se tiennent du 10 au 14 décembre à Dakar

Une bonne nouvelle pour les activistes contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (Alpc) au Sénégal.

Après avoir signé et ratifié le Traité sur le commerce des armes (Tca), respectivement le 3 juin 2013 et le 23 septembre 2014, le Sénégal va bientôt poser un autre pas important dans la mise en œuvre de cette mesure dont l'un des objectifs visés est de prévenir et éliminer le commerce illicite d'armes classiques et empêcher le détournement de ces armes.

Présidant hier, mardi 11 décembre, la cérémonie d'ouverture officielle des Cours régional de formation professionnelle sur ce Traité sur le commerce des armes, organisés au profit des fonctionnaires civils et militaires des pays africains francophones, le ministre des Forces armées, Dr Augustin Tine a annoncé que le Sénégal a terminé la rédaction du projet de loi portant intégration des dispositions du Tca dans son ordre juridique interne.

«Conscient de l'enjeu et de l'importance de la problématique du commerce des armes, qui doit s'effectuer de manière transparente et responsable partout sur la planète, comme l'encourage le Tca, le Sénégal déploie d'énormes efforts pour la mise en œuvre effective du traité», a fait remarquer le ministre des Forces armées dans son discours d'ouverture.

Ainsi a-t-il révélé, dans la foulée que «le Sénégal a terminé la rédaction du projet de loi intégrant les dispositions pertinentes du Tca dans son ordre juridique interne ainsi que son projet de décret d'application et la liste nationale de contrôle.

Ces textes seront bientôt introduits dans le circuit d'approbation». Il faut dire que l'adoption de ce projet de texte devra permettre au Sénégal de disposer d'un certains nombre de normes établies sur la base de sa législation nationale dans le but d'encadrer les activités d'importation des armes.

Dans ce sens que le premier intervenant lors de cette cérémonie, l'ambassadeur de Suisse au Sénégal, Marion Weichelt Kruspki, a exprimé l'engagement de son pays à stimuler les discussions permanentes autour de la mise en œuvre du Tca.

Poursuivant son propos, elle a en effet, déploré les menaces à la paix mondiale qu'exerce la prolifération d'armes légères et de petit calibre du fait de leur caractère peu couteux et facile à transporter. Regrettant les nombreuses victimes dénombrées partout de ces Alpc, la représentant de l'Etat Suisse soutient que ces armes profitent au crime organisé et alimentent des conflits.

Prenant la parole à son tour, Christoph Bigot, ambassadeur de la France au Sénégal a abondé dans la même lancée en soulignant que d'ailleurs que la situation sécuritaire dans la zone sahélienne confirme le caractère indispensable de ce traité.

Poursuivant son propos, le diplomate français a tout de même déploré le rythme de ratification de ce Traité sur le commerce des armes, tout en précisant que la zone ouest africaine a montré un engagement plus déterminant.

Pour rappel, ce Cours régional de formation professionnelle sur le Traité sur le commerce des armes (Tca) est organisé par le ministère des Forces armées, en collaboration avec le Centre de Politique de sécurité de Genève, au profit des fonctionnaires civils et militaires des pays africains francophones.

Prévu du 10 au 14 décembre à Dakar, cette troisième édition a enregistré 49 participants venus de plusieurs Etats africains francophones.

Sénégal

Décès du saxophoniste Issa Cissokho, "un esprit sympathique, vivant"

Le saxophoniste Issa Cissokho du groupe Orchestra Baobab, décédé dans la nuit de dimanche à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.