Cameroun: Fecafoot - Les adieux du Comité de normalisation

Les comptes adoptés hier à Mbankomo au cours d'une assemblée générale extraordinaire.

Dans les couloirs du Centre d'Excellence de la Confédération africaine de football, qui avait les allures d'une forteresse hier, que d'apartés entre les délégués venus prendre part à cette assemblée générale extraordinaire de la Fédération camerounaise de football ! Sur les sept candidats à la présidence de cette association, deux sont présents du fait de leur statut de délégués : Joseph Antoine Bell et Seidou Mbombo Njoya. Ils en ont donc profité pour échanger avec leurs homologues. La campagne bat son plein. Car, même si ces assises sont relative à l'approbation des comptes annuels des exercices 2017 et 2018 et à celle du rapport d'activités du Comité de normalisation de la Fecafoot, difficile d'ignorer que le lendemain, il y aura élection du nouveau président de cette association sportive. Surtout que ce sont les mêmes délégués qui vont élire celui-ci.

Cette première étape, qui signe la fin du processus électoral à la Fecafoot, est marquée par la présence du représentant de la CAF, Yayha Ahmad, président de la Fédération islamique mauritanienne de football. Tandis que Sarah Solemale représente la FIFA. Dans son allocution, le président du Comité de normalisation, Me Dieudonné Happi, au nom des quatre autres membres, a tenu à remercier toutes les structures et les personnes qui auront facilité son séjour à Tsinga pendant 15 mois. «Quand le Comité de normalisation a été installé le 11 septembre 2017, nous nous sommes juré de rester fidèles à deux lignes de conduite : la bonne gouvernance et la neutralité. Nous n'attendons pas d'être jugés. Nous avons une conscience. Et quand nous l'examinons, elle est tranquille. Nous en sommes fiers », affirme Me Dieudonné Happi.

Ils seront finalement 66 délégués à cette assemblée générale extraordinaire. C'est d'ailleurs le nombre attendu ce mercredi, composé notamment des élus des 10 régions, les représentants des joueurs, des arbitres, des entraîneurs, etc. Au départ, le corps électoral était composé de 91 personnes. Mais, les 10 délégués de la Ligue de football professionnel du Cameroun étaient absents car leur choix a été invalidé par la Fécafoot. Celle-ci estime qu'ils ont été désignés et non élus. Les représentants des ligues spécialisées (football jeunes, football féminin, beach soccer, etc... ) seront également absents puisque non existantes pour le moment. A l'issue des travaux d'hier, ce collège électoral a adopté le rapport d'activités et les comptes annuels des exercices 2017 et 2018. La page du Comité de normalisation se ferme donc inexorablement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.