12 Décembre 2018

Cameroun: Accès à l'eau potable - 20 localités seront approvisionnées

12 déc. 2018 12:45

La signature de convention entre le ministère de l'Eau et de l'Energie et une entreprise indienne a eu lieu hier à Yaoundé.

Dans dix-huit mois, vingt localités réparties sur toute l'étendue du territoire vont être pourvues en eau potable de qualité mais surtout en quantité. Une entreprise indienne en a pris l'engagement hier devant le ministre de l'Eau et de l'Energie, Gaston Eloundou Essomba. C'était à l'occasion de la cérémonie de signature du contrat commercial relatif à la conception, la réhabilitation et la construction des systèmes d'approvisionnement en eau potable dans 20 centres semi-urbains au Cameroun. Une phase qui marque le lancement effectif des travaux dont le montant global est de 34 milliards de F. « Le projet était disponible au ministère de l'Eau et de l'Energie qui a fait appel aux partenaires techniques. Nous avons eu des séances de travail et nous avons enfin signé le contrat commercial qui va aboutir à l'exécution imminente du projet. Nous allons commencer par l'étude de faisabilité et ensuite la phase réalisation va prendre effet », a indiqué Nkah Godlove Forlack, Ceo Group Nkah Engineering, partenaire local de l'entreprise indienne Wpil.

Au cours du bref exposé présenté par cette entreprise au cours de la cérémonie d'hier, on a présenté la liste des localités bénéficiaires du projet. Ce sont Ngoumou, Bafia, Bokito, Ombessa, Mbandjock, Akonolinga, Nanga-Eboko (Centre) ; Manjo et Dibombari (Littoral) ; Bana, Bansoa et Foumban (Ouest) ; Mamfe et Kumba (Sud-ouest) ; Bambui, Bambili, Nkambe, Bali, Fundong (Nord-Ouest). Dans la région du Sud, ce sont les populations d'Ebolowa qui vont bénéficier des retombées de ce projet.

Si la quantité d'eau que vont produire ces centres d'approvisionnement n'a pas été précisée, on peut tout de même dire que ces nouvelles infrastructures viendront résorber, en partie, le problème d'accès à l'eau potable dans certaines localités. Ce projet est aussi un appui aux efforts du gouvernement pour l'amélioration du niveau d'accès aux services d'eau potable et d'assainissement. Gaston Eloundou Essomba a apprécié la démarche de l'entreprise en insistant sur l'effectivité mais surtout la qualité du travail qui sera livré.

Il faut dire que plusieurs actions sont menées pour que les Camerounais aient en permanence le précieux liquide à leur portée. Et le gouvernement va améliorer l'offre au cours des prochains mois. Il est prévu de poursuivre la mise en œuvre du projet d'alimentation de Yaoundé et environs à partir du fleuve Sanaga, le démarrage du projet d'alimentation en eau potable de neuf villes phase 2, et la construction de 2412 forages dans les régions septentrionales. Actuellement, la capacité de production, d'après les chiffres de la Cameroon Water Utilities, est de 731 080 m3 d'eau par jour. Il est question d'accroitre les capacités de stockage et traitement et atteindre un taux d'accès à l'eau potable de 75%, d'ici 2020.

Lire aussi : Situation monétaire du Cameroun: Les signaux sont bons

Cameroun

Une vidéo montre des séparatistes torturant un homme

Une vidéo, filmée à la mi-mai 2019 et que Human Rights Watch a pu visionner, montre des… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.