12 Décembre 2018

Guinée: Privée de ses deux mois salaire, une enseignante meurt de manière misérable

Après une hospitalisation d'un mois à l'hôpital Ignace-Deen, une enseignante a rendu l'âme mardi 11 décembre 2018 de façon misérable. Avant de répondre à l'appel de Dieu, la malade s'est confiée à sa fille qui était auprès d'elle.

« Je meurs avec une forte angoisse. Après plus de 30 ans de service, KASSORY gèle 2 mois de mon salaire. Je n'ai pas pu payer tous les produits qui m'ont été prescrits et je ne sais pas comment ma famille va vivre après moi... », a été ses derniers mots avant de mourir.

En expliquant ça à sa fille, le monsieur ne cessait de pleurer. Depuis la gèle de salaire des enseignants par le gouvernement guinéen, à cause de la grève déclenchée par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) le 3 octobre dernier, plusieurs familles d'enseignants se plaignent de traverser des conditions de vie très difficile.

Guinée

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.