Cote d'Ivoire: Terminal fruitier Port d'Abidjan - Un investissement de 22 milliards FCFA annoncé

Le terminal fruitier du Port Autonome d'Abidjan (PAA) bénéficiera d'un investissement de 22 milliards FCFA. La signature de convention entre l'État de Côte d'Ivoire et le Groupe compagnie fruitière a eu lieu le mercredi 12 décembre 2018 au cabinet du ministre des Transports Amadou Koné au plateau.

Au nom du Gouvernement ivoirien, Amadou Koné a indiqué que cet investissement de 22 milliards FCFA va, en plus d'augmenter la capacité du terminal fruitier créera de milliers d'emplois.

« Avec l'investissement de 22 milliards F CFA qui sera fait et l'augmentation de l'offre de chambres froides à température contrôlée et la construction d'un poste à quai de 12 m de tirant d'eau, le terminal fruitier sera plus moderne et va aider à rendre plus compétitive la filière fruits et légumes de Côte d'Ivoire.

Les exportations, qui en plus des produits principaux que sont la banane et l'ananas se sont diversifiées avec le gingembre, l'igname frais, la patate douce la mangue pour atteindre 237 mille tonnes en 2015 et 280 mille en 2017, soit une croissance de 18% en 2 ans, sont appelées à progresser pour doubler à l'horizon 2038 (490 mille tonnes).

Dans le même temps, la filière qui emploie aujourd'hui plus de 12000 personnes (emplois directs) contribuera grandement à accompagner le gouvernement à la résorption du chômage dans notre pays par la création de milliers d'emplois » s'est réjoui le ministre Transports.

Il a ajouté qu'en raison de l'environnement concurrentiel dans les secteurs fruits et légumes entre l'Amérique Latine et l'Afrique, « ce projet vient à point et permettra de maintenir sinon d'accroître les positions de notre production sur le marché international ».

Jérome Fabre, Directeur exécutif du Groupe compagnie fruitière a fait remarquer que cette étape de la signature de convention place la filière dans la droite ligne de la stratégie voulue par le ministre des transports, et fera du port autonome d'Abidjan un outil efficace dédié aux différentes filières productives de la Côte d'ivoire.

« C'est un honneur pour nous de participer à ce grand mouvement de développement des filières productives de la Côte d'Ivoire.

Par cette signature de convention nous allons participer à l'ouverture de manière encore plus importante », a-t-il ajouté. Il a rassuré que les investissements ne se limiteront pas uniquement au sein du port avec des outils mieux adaptés, mais vont s'étendre dans les plantations pour créer davantage d'emplois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.