Cote d'Ivoire: Charles Gnahoré - « Je demande à Jean-Louis Billon et à Maurice Guikahué de laisser le vieux tranquille »

Charles Gnahoré, président de la fédération des organisations républicaines pour la cohésion et l'émergence (FORCE 2015) par ailleurs député dans la commune de Bouaké s'est prononcé sur la situation socio-politique en Côte d'Ivoire au cours d'une conférence de presse animée le mercredi 12 décembre 2018, dans un réceptif hôtel à Abidjan-Cocody-Palmeraie.

Rupture entre le Pdci-Rda et le Rhdp, position du Président de l'Assemblée nationale face au Rhdp, attaque contre les cadres du Rhdp sont entre autres les sujets sur lesquels le Président de Force 2015 s'est prononcé .

Se prononçant sur la rupture entre le Pdci et le Rhdp, Charles Gnahoré a dit : « Aujourd'hui, tous nous constatons que nous tendons vers une rupture ou nous sommes dans une rupture avec le Pdci. Nous, au Rhdp nous disons que la politique est un jeu d'intérêts. On est ensemble pour quelque chose et on est ensemble pour gagner quelque chose .

Et quand on a le sentiment qu'on a plus d'intérêt avec une formation politique, c'est normal de partir, c'est normal de créer la rupture. C'est comme ça, la chose politique.

Ce que nous regrettons, c'est le sentiment que donne notre ancien allié qui dit n'avoir rien reçu dans la gestion du pouvoir dans le Rhdp et pourtant nous savons que depuis que le Rhdp est au pouvoir le Pdci a beaucoup gagné.

On a l'impression que le Président Henri Konan Bédié est pris dans une sorte d'engrenage où il est difficile pour lui de sortir. Parce que si nous nous fions aux propos de certains cadres du Pdci, le Président Bédié envisage de revenir au pouvoir après le Président Ouattara.

Mais l'avenir nous situera. Si l'âge limite de se présenter à l'élection présidentielle dans notre constitution a été levé, il existe la conscience morale.

La fonction d'un Président de République demande beaucoup de réflexion, demande beaucoup d'acharnement dans le travail, recommande beaucoup de déplacement. À 84 ans, est ce que Bédié aura toutes les forces, tous les atouts physiques pour remplir cette fonction », s'est t-il interrogé .

Et d'ajouter : « Est-ce à dire à part lui, il n'y a pas des cadres du parti qui sont capables d'assurer leurs responsabilités ? Bédié n'a plus besoin de combat politique, il a besoin de repos. Nous avons besoin de lui surtout dans le cadre des conseils.

Je demande à Jean-Louis Billon et à Maurice Guikahué, s'ils se sentent capables d'assurer la présidence du parti d'assumer leurs responsabilités et laisser le Vieux tranquille. Nous invitons le Président Bédié à revoir sa position vu son âge, vu ce qu'il a fait pour la Côte d'ivoire de revenir sur ses pas et accepter la main tendue du Président Ouattara ».

Ceux qui pensent que c'est Soro qui a permis à Ouattara à être au pouvoir font du chantage politique.

« Nous sommes d'accord avec Adama Bictogo, lorsqu'il a dit que chacun donne sa position avant le congrès consultatif du Rhdp du 26 janvier 2019. Nous sommes d'accord avec Kandia Camara qui a dit un pied dedans, un pied dehors, c'est dehors ! Aujourd'hui, il y a des proches de Guillaume Soro qui l'invitent à être candidat à la présidentielle.

Il y a certains, qui vont jusqu'à dire que c'est Soro qui a permis à Ouattara à être au pouvoir. Je saisis cette occasion, pour leur dire, s'ils n'ont rien à dire qu'ils se taisent. J'appelle ça du chantage politique. J'invite Guillaume Soro à beaucoup de vigilance autour de lui.

Quand tu n'es pas constant en politique, tu ne peux pas avoir de promotion. 2020, c'est dans 2 ans la lutte commence maintenant. Mettons-nous ensemble pour gagner les élections de 2020. Ceux qui ont bénéficié des fruits d'Alassane Ouattara s'attaquent à lui aujourd'hui.

Celui qui va s'attaquer désormais au Chef de l'État ou à un cadre du Rhdp, nous allons lui répondre mais poliment. Nous allons mobiliser plus de 3000 de nos membres pour le congrès consultatif du Rhdp. Après ce congrès, Force 2015 va se donner les moyens pour la victoire du Rhdp en 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.