12 Décembre 2018

Afrique Centrale: L'ONU octroie 10 millions de dollars de son fonds d'urgence pour la riposte à Ebola

Le Fonds central d'intervention d'urgence des Nations Unies (CERF) va allouer 10 millions de dollars pour appuyer la riposte régionale à Ebola en Afrique centrale.

L'annonce a été faite mercredi par Mark Lowcock, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, qui a autorité sur le CERF.

« Les organismes d'intervention, dirigés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), font un travail remarquable pour contenir l'épidémie d'Ebola dans l'est de la RDC, mais il est important de soutenir les pays voisins aussi », a expliqué M. Lowcock dans un communiqué.

Pour le chef de l'humanitaire de l'ONU, une action précoce financée par le CERF est une priorité compte tenu de l'impact majeur du virus en cas de propagation dans les pays voisins de la République démocratique du Congo (RDC).

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS, s'est félicité de cette annonce de financement. « Ces fonds arrivent à point nommé, car nous accélérons les activités de préparation dans les pays voisins » a déclaré le chef de l'agence onusienne pour la santé.

Remerciant M. Lowcock pour la contribution du CERF, le Dr Tedros a appelé les autres bailleurs de fonds à suivre l'exemple du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). « Nous avons besoin de votre soutien financier continu pour mettre fin à cette épidémie et ne laissons pas tomber tant que le travail n'est pas terminé », a souligné le chef de l'OMS.

Les 10 millions de dollars annoncés mercredi par le CERF s'ajoute aux 4,5 millions de dollars déjà alloués par le fonds aux agences onusiennes présentes en RDC depuis le début des épidémies qui ont éclaté dans les provinces de l'Équateur en mai 2018 et au Nord-Kivu en août 2018.

Le financement du CERF arrive à point nommé. Il a permis à l'OMS, au Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et au Programme alimentaire mondial (PAM) d'intensifier rapidement les activités de santé vitales face à Ebola, telles que la surveillance de l'épidémie, le traitement des cas, la mobilisation des communautés, la communication en contexte de crise, et la prise en charge des services logistiques.

Afrique Centrale

Un ancien ministre délégué à la justice enlevé en zone anglophone

Un ancien ministre a été enlevé dans la nuit de mardi à mercredi à Bamenda, dans la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.