12 Décembre 2018

Angola: Le pays et la Hongrie envisagent un renforcement des relations culturelles

Luanda — La République de Hongrie commémore le 13 décembre le bicentenaire du cartographe et explorateur hongrois László Magyar est arrivé à la cour royale de Bié en 1846 pour une expédition du Brésil, a fait savoir mardi l'ambassadeur hongrois en Angola, Zsolt Maris, lors d'une rencontre avec la ministre Carolina Cerqueira.

László Magyar, né en 1814 dans la ville hongroise de Szombathely, a vécu 17 ans en Angola et a contribué à l'étude de la géographie et de l'ethnographie de l'Afrique équatoriale. Formé en tant qu'officier de marine, il a servi dans les forces navales autrichiennes et argentines.

En 1846, il a effectué sa première expédition en Afrique, lors d'un voyage sur le fleuve Congo.

Tout au long de son séjour dans le royaume de Bié, il a gagné la confiance du roi Kayaya Kayangula, avant d'épouser sa fille Ozoro.

Par son mariage, il a découvert les régions intérieures du continent africain et, entre 1849 et 1857, il se rendit six fois aux sources des fleuves Congo et Zambèze, des régions hostiles aux visiteurs européens, à l'époque.

Il a écrit trois volumes avec des notes et des observations ethnographiques et géographiques, en mettant l'accent sur les populations de la région de Kimbundu. Un volume a été publié en Hongrie, mais les manuscrits des deux autres volumes, ainsi que les périodiques de Magyar, auraient été perdus, probablement détruits par l'incendie d'un entrepôt après sa mort en 1864.

Afin de discuter des aspects liés aux activités commémoratives du 13 décembre et la future coopération culturelle entre l'Angola et la Hongrie, la ministre Carolina Cerqueira et l'ambassadeur hongrois, Zsolt Maris, ont analysé l'importance d'une exposition sur la vie et l'œuvre de cet explorateur, visant la diffusion de ses réalisations dans notre pays.

Au cours de l'audience, la dirigeante angolaise a accueilli favorablement la proposition du diplomate hongrois sur la nécessité d'instaurer une coopération culturelle dans les domaines de la formation artistique, axée sur la formation musicale et les échanges entre les musées des deux pays.

Carolina Cerqueira a souligné que l'objectif de son interlocuteur était de fournir aux jeunes angolais des connaissances pratiques et théoriques liées au monde de la musique, et de développer leurs talents afin de se consacrer au monde de la musique, en particulier de la musique lyrique et classique, qui sont très appréciées et reconnues en Hongrie et dans le monde.

Carolina Cerqueira a également souligné que la culture était une source d'unité entre les peuples. C'est pourquoi elle mérite une attention particulière pour renforcer l'amitié, la connaissance, les échanges et la coopération entre les peuples et les pays.

L'Ambassadeur de la Hongrie a suggéré, entre autres activités, qu'une coopération muséologique entre le Musée hongrois de l'Holocauste et le Musée de l'esclavage d'Angola soit menée dans le cadre de la Culture de la paix, une proposition que la ministre angolaise de la Culture a saluée et considérée comme un bon point de départ pour le début des échanges culturels.

Angola

La journaliste Luísa Rogério élue membre du Comité exécutif de la FIJ

La journaliste angolaise Luísa Rogério a été élue à Tunis (Tunisie), membre du… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.