Congo-Kinshasa: Elections - Emmanuel Ramazani Shadary ratisse le pays

Poursuivant sa campagne électorale, Emmanuel Ramazani Shadary est arrivé mercredi soir à Bunia, en Ituri. C'est la treizième province que visite le candidat numéro 13 aligné par le Front commun pour le Congo.

A cette étape de l'Ituri, le candidat à la présidentielle du 23 décembre pour le Front commun pour le Congo (FCC), la coalition au pouvoir, aura donc parcouru la moitié des 26 provinces que compte la RDC.

Une donnée qui semble réconforter les partisans d'Emmanuel Ramazani Shadary qui jubilent à l'idée que leur candidat a déjà touché 22 millions d'électeurs. Des électeurs qui vivent dans les villes et autres agglomérations qui ont jusqu'ici été visitées. Sachant qu'au total, la Céni a enrôlé 40 millions d'électeurs.

Avant l'Ituri, le candidat numéro 13 était le week-end dernier dans l'ex-province du Bandundu, avant d'aller successivement dans la province du Bas-Uele et dans celle du Haut-Uele.

Sécurité, promotion de la femme, emploi, développement et modernisation figurent parmi les thèmes évoqués par celui qui tient à devenir le cinquième président de la RDC.

Preuve que cette campagne n'est pas de tout repos, elle se poursuit sans Emmanuel Ramazani Shadary dans l'ex-Kivu.

Là, le coordonnateur de la cellule stratégique du FCC, Néhémie Mwilanya, organise des meetings et autres activités pour obtenir l'adhésion de la population au programme proposé par sa plateforme. En même temps, il bat campagne pour sa propre candidature à la députation nationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.