12 Décembre 2018

Afrique: CAN Beach Soccer - Le Nigeria brûle la politesse à l'Egypte

L'Egypte ne remportera pas le titre de champion d'Afrique de Beach soccer. Devant son public, à Sharm El Sheikh, elle s'est inclinée en demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Cet échec signifie aussi pas de Coupe du Monde l'année prochaine au Paraguay, seuls les finalistes étant retenus pour y représenter le continent.

Cette victoire doit beaucoup à l'attaquant Azeez Abu, auteur de 4 des 7 buts nigérians. Petite satisfaction pour lui il a marqué son 100e but en sélection et est parti, qui sait, pour d'autres records ayant entamé une nouvelle série, 101, 102, 103.

Le public aura assisté à une belle course poursuite entre les deux formations qui comptaient au départ parmi le trio de favoris avec le Sénégal.

Par trois fois elles se retrouvèrent à égalité à 2-2, au milieu de la deuxième période, à 5-5 après cinq minutes de jeu dans la troisième période puis à 6-6 à une poignée de minutes avant le coup de sifflet final.

Les Nigérians ont toujours, le reste du temps, fait la course en tête. Et ce sont eux qui marqueront le but recherché par les acteurs des deux camps, celui de la victoire. Oeuvre dans les toutes dernières secondes de cette demi-finale d'Emeka Ogbonna.

Sans avoir pris connaissance du score il aurait été facile de reconnaître le vainqueur, les joueurs et supporteurs nigérians explosant de bonheur sur le sable pour les premiers, dans les tribunes pour les suivants.

Les Egyptiens au coup de sifflet final s'étaient effondrés, visages enfouis dans le sable. La fin d'un double rêve, la Coupe et la place en Coupe du monde. Ils mettront du temps à s'en remettre.

Le Nigeria connaîtra jeudi 13 décembre le nom de son adversaire en finale. Ce sera soit le Sénégal, soit le Maroc. Si ce devait être le Sénégal, ce serait la répétition des finales de 2007, 2011 et 2016 mais également la seconde confrontation des deux équipes cette année.

Le Sénégal, au début de la phase de poules l'avait alors emporté aux tirs au but après un nul (4-4). Mais attendons la deuxième demi-finale pour savoir si le Maroc ne va pas mettre son grain de sel dans une histoire trop vite écrite.

Deux autres rencontres étaient programmées ce mercredi pour déterminer le classement de la seconde moitié du tableau. Madagascar a dominé la Tanzanie, qui connaissait cette année son baptême du feu dans l'épreuve par 5 buts à 2.

L'expérience des hommes de Solofo Ramarolahy a fait pencher : la balance en faveur des Barea. Dans l'autre match pour l'attribution des places de 5 à 8, la Côte d'Ivoire a remporté sa première victoire en s'imposant par 6 buts à 3 devant la Libye.

Afrique

Dr. Moet de l'OMS – « Notre objectif est d'éliminer complètement la transmission mère-enfant du VIH »

En novembre 2015, les pays de la région Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC) se sont engagés… Plus »

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.