Maroc: Signature d'une convention pour la création d'une unité industrielle à Nador

13 Décembre 2018

1.000 postes d'emploi à la clé

Une convention de partenariat a été signée récemment à Nador, portant sur la création d'une unité industrielle devant générer plus de 1.000 postes d'emploi, avec un coût global d'environ 90 millions de dirhams (MDH), dont une contribution du Conseil de la région de l'Oriental de l'ordre de 10 MDH.

Cette convention, visant à promouvoir la dynamique économique au niveau de la province de Nador, a été paraphée par le wali de la région de l'Oriental, gouverneur de la préfecture d'Oujda-Angad, Mouad El Jamai, le président du Conseil de la région de l'Oriental, Abdenbi Bioui, le gouverneur de la province de Nador, Ali Khalil et le porteur du projet, Nouredine Chiker.

Dans une déclaration à la presse, M. Bioui a indiqué que cette convention s'inscrit dans le cadre de l'appui apporté aux investissements par le Conseil de la région, ajoutant que le Conseil "demeure constamment à la disposition des investisseurs", rapporte la MAP.

Pour sa part, le porteur du projet a affirmé que "cette unité, spécialisée dans le textile, est le fruit d'une expérience de 26 ans", notant que le soutien apporté par les parties concernées et la promotion de l'activité commerciale au port de Béni-Ensar (Nador) sont de nature à donner un grand élan à de tels projets.

Peu avant la signature de cette convention, une réunion s'est tenue, sous la présidence du wali de la région, avec des investisseurs relevant de la région de l'Oriental, pour examiner les moyens à même de tirer profit de la dynamique que connaît la région et drainer davantage d'investissements.

La réunion a été également l'occasion de mettre l'accent sur les contraintes et obstacles auxquels font face les investisseurs de la région.

Intervenant à cette occasion, M. Jamai a relevé que cette réunion tend à évaluer la première expérience, qui a démarré il y a deux mois avec les opérateurs économiques, afin de booster l'activité commerciale au port de Béni Ensar.

Et d'ajouter que l'objectif est de réunir les conditions nécessaires pour aller de l'avant et renforcer la dynamique économique tout en prenant en compte les propositions des différents acteurs économiques, faisant savoir que des réunions périodiques se tiennent avec les investisseurs pour accompagner cette expérience.

Une convention de partenariat et de coopération, rappelle-t-on, a été signée en octobre dernier à Nador, avec pour objectif de développer l'activité commerciale du port de Béni Ensar à travers le renforcement du transport maritime des conteneurs.

La convention a été signée avec la Société Med Shipping Company Maroc (MSC Maroc) par le président du Conseil de la région de l'Oriental, le wali de la région de l'Oriental et gouverneur de la préfecture d'Oujda-Angad, et le gouverneur de la province de Nador.

Ladite convention définit les modalités de partenariat et de coopération entre la région et MSC Maroc en vue d'encourager les opérations d'importation et d'exportation menées par les entreprises de la région de l'Oriental, et ce par l'organisation de liaisons maritimes régulières de et vers le port de Béni Ensar via des porte-conteneurs relevant de la société signataire.

"Nous en sommes aujourd'hui à la 11ème traversée de cette desserte (...) nous avons commencé par 10 conteneurs avant d'arriver à 79 par liaison" a, dans ce sens, expliqué M. Bioui, ajoutant que le but est d'atteindre le chiffre de 250 conteneurs par mois au terme des six prochains mois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.