Maroc: La journée nationale du détenu - "Mbarek o masoud" Une pièce théâtrale interprétée par des détenus

13 Décembre 2018

La scène du Théâtre national Mohammed V à Rabat a vu la présentation, mardi soir, de la pièce théâtrale "Mbarek o masoud", interprétée par des pensionnaires des établissements pénitentiaires, mettant en lumière les talents des détenus en matière du quatrième art.

Présentée dans le cadre de la Journée nationale du détenu célébrée au mois de décembre de chaque année par la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) et la Fondation Mohammed VI pour la Réinsertion des détenus, cette pièce a adopté un style humoristique pour traiter de nombreuses questions sociétales qui a su accrocher le public présent, unanime, à admirer le spectacle.

Interprétant un mariage traditionnel, les détenus, à tour de rôle, ont su avec professionnalisme tout en maniant expressions corporelles et verbales, capter l'attention des spectateurs qui ont tant applaudi les scènes emplies d'audace. Dans une déclaration à la MAP, le chef de service de l'action sociale à la DGAPR, Benaissa Bennacer, a relevé l'importance de l'art dans la réinsertion et la réhabilitation des détenus et son rôle de révéler les talents et les potentialités des pensionnaires des établissements pénitentiaires à travers le Royaume.

Ces manifestations artistiques, a t-il dit, s'inscrivent dans le cadre d'un programme national des compétitions initié par la DGAPR et qui récompense les talents des détenus dans les différents genres artistiques et littéraires ainsi que dans le domaine du sport.

La soirée a également marquée par la remise des prix aux détenus, ayant participé aux compétitions organisées au niveau national dans 8 catégories, à savoir, la poésie, le zajal, la nouvelle, la musique, la peinture, la calligraphie arabe, le tajwid et la comédie, outre le Grand prix du théâtre décerné à une troupe de théâtre relevant de la prison locale l'Oudaya à Marrakech.

La Journée nationale du détenu consacre une tradition annuelle de communication et de sensibilisation sur l'importance d'une réintégration socioprofessionnelle saine des détenus après leur libération, une journée pendant laquelle l'art et la culture s'invitent à l'espace carcéral. De nombreux centres de détention ont organisé des activités en marge de cette journée. Samedi, les pensionnaires de la prison centrale de Kénitra ont eu droit à une rencontre culturelle animée par le maître du luth marocain Haj Younès où se mêlaient le luth, la poésie et le zajal.

Vendredi, l'enceinte de la prison locale de Sefrou a vécu au rythme d'un programme composé de plusieurs activités, dont des conférences et des rencontres à caractère religieux et spirituel ainsi que des campagnes médicales, des soirées artistiques et des tournois sportifs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.