13 Décembre 2018

Maroc: Lever de rideau sur la 1ère édition du Festival du film arabe à Casablanca

Le coup d'envoi de la 1ère édition du festival du film arabe de Casablanca a été donné, lundi soir, avec la projection du film "cadre vide" de la réalisatrice Sanae Akroud. Le film relate l'histoire d'une femme enceinte "Fatima", interprétée par Sanae Akroud, qui quitte son village pour aller s'installer dans la ville.

Lors de cette soirée, un hommage particulier a été rendu à l'actrice Amal Ayouch, au réalisateur algérien Ahmed Rachdi et au réalisateur égyptien Khalid Youssef. A cette occasion, Amal Ayouch s'est dite "fière" de recevoir cet hommage, saluant les réalisateurs marocains qui lui ont fait confiance en lui confiant de "grands rôles".

Pour le réalisateur algérien Ahmed Rachdi, le cinéma arabe a besoin pour son développement de festivals pour offrir des cadres de débat, d'échange et de partage. Le réalisateur égyptien khalid Youssef a, quant à lui, estimé que ce festival constitue une valeur ajoutée pour le cinéma arabe, appelant à mettre en place des festivals du cinéma dans chaque ville arabe.

Initié par l'Association "Imttidad" pour la culture et le développement, le festival, qui se poursuit jusqu'au 15 décembre, offre un panorama des films arabes et marocains ainsi que des ateliers de formation et tables rondes en vue de discuter de la réalité du cinéma arabe et explorer les horizons de coopération entre ses différentes composantes.

L'idée de l'organisation de ce nouveau festival, qui a mûri durant deux ans, a été concrétisée grâce à un partenariat avec le Conseil de la ville en soutien avec les ministères de la Culture et de la Jeunesse et des Sports.

Cet évènement artistique s'inscrit dans la lignée des autres festivals cinématographiques marocains, avaient indiqué les organisateurs, ajoutant que la majorité des productions nationales sont filmées dans la capitale économique du Royaume.

D'importantes productions arabes ayant vu le jour en 2017 et 2018 seront en lice lors de la compétition officielle de cette manifestation. Le réalisateur algérien Ahmed Rachdi préside le jury de ce festival, qui comprend le scénariste égyptien Tamer Habib, l'actrice libanaise Carmen Lis, le critique Bahreini Hassan Haddad et l'actrice marocaine Latifa Ahrar.

Maroc

Les retombées positives de la digitalisation sur le système fiscal marocain

La digitalisation a un impact positif sur le système fiscal marocain. Le secrétaire général… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.