13 Décembre 2018

Ile Maurice: Descente musclée à Barkly - Des plaintes contre la police enregistrées

Quatre. C'est le nombre de personnes que l'Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) a arrêtées à Résidence Barkly, hier, mercredi 12 décembre.

Selon une source officielle de la police, suite à de nombreuses plaintes d'habitants de la région contre la vente de drogue, l'ADSU y a effectué une descente des lieux. Sauf que d'autres habitants déplorent les agissements brutaux des limiers, rapportés au poste de police de Barkly.

Laval Gurbhoo, habitant de la région et dont la famille est connue de la brigade anti-drogue, a porté plainte hier soir. Ce dernier confie que plusieurs personnes, dont des mineurs, ont été victimes de coups et blessures de la part des policiers de la brigade anti-drogue. Des habitants prévoient aussi de se rendre au Police Complaints Bureau ce jeudi matin. «Les enfants étaient assis dehors car ils sont en vacances. Subitement, nous avons vu des véhicules de la police arriver. Avec des limiers armés. Ils ont battu les jeunes. Ils ont même lancé du gaz», explique-t-il. Dans une vidéo, l'on peut apercevoir les quatre suspects dans un véhicule de 15 places. Selon les habitants, les policiers les auraient gazés alors qu'ils étaient dans le van.

Quatre arrestations auraient eu lieu lors de cette descente. Selon le Police Press Office, ces quatre individus étaient soupçonnés de vente de drogue. «La police a reçu plusieurs plaintes que certains groupes procédaient à la vente de drogue dans les rues de Barkly. D'où cette opération. Sur place, quatre individus ont été interpellés», explique notre source policière. Quant à la violence, la police explique que suite aux arrestations, la foule serait devenue hostile. «Il a fallu l'intervention de la Special Supporting Unit. Bann polisié finn agrésé é bann dimounn inn zet ros lor veikil l'ADSU.»

Ile Maurice

Village touristique de Belle-Mare - L'éléphant blanc se remue après huit ans

Les travaux s'activent pour l'entrée en opération du Belle-Mare Tourist Village. Ce projet est… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.