13 Décembre 2018

Ile Maurice: Affaire Roches-Noires - «J'ai subi trop de pressions»

Elle a fondu en larmes. Kalindi Banji qui était affectée au Prime Minister's Office (PMO) en 2015 a témoigné dans le cadre d'une enquête portant sur l'affaire Roches-Noires en cour intermédiaire ce jeudi 13 décembre. Toutefois, l'ancienne Private Secretary de Navin Ramgoolam a eu du mal à contenir ses larmes lors de l'interrogatoire mené par Me Mohana Naidoo.

Selon des renseignements, Kalindi Banji avait dû mal à répondre aux questions depuis le début du procès. Gavin Glover, Senior Counsel, est même intervenu pour demander que l'interrogatoire ne soit pas mené de manière hostile. C'est lorsqu'elle a été appelée à fournir des détails sur une déclaration qu'elle avait faite en 2015, notamment par rapport à une demande de Navin Ramgoolam de faire l'acquisition d'un téléphone, que l'ex-PS a craqué. «J'ai subi trop de pressions des enquêteurs du Central Criminal Investigation Department», a-t-elle déclaré.

Les magistrats Raj Seebaluck et Razia Janoo-Jaunbocus ont dû suspendre la séance pendant quelques minutes.

Ile Maurice

Village touristique de Belle-Mare - L'éléphant blanc se remue après huit ans

Les travaux s'activent pour l'entrée en opération du Belle-Mare Tourist Village. Ce projet est… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.